France: Une amende de 10'000 euros pour Marine Le Pen
Actualisé

FranceUne amende de 10'000 euros pour Marine Le Pen

Marine Le Pen a écopé d'une amende de 10'000 euros (12'220 francs suisses) pour une affaire de faux tracts diffusés par le Front national pendant la compagne législative de 2012.

Marine Le Pen (photo) «conteste violemment avoir commis la moindre infraction et interjette appel immédiatement», a annoncé son avocat, Wallerand de Saint Just.

Marine Le Pen (photo) «conteste violemment avoir commis la moindre infraction et interjette appel immédiatement», a annoncé son avocat, Wallerand de Saint Just.

La présidente du FN a été jugée responsable du montage d'un tract et de sa diffusion, qui met en scène le co-président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, l'un de ses concurrents dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Elle risquait une peine maximale d'un an d'emprisonnement, 15'000 euros d'amende et une peine d'inéligibilité.

Marine Le Pen «conteste violemment avoir commis la moindre infraction et interjette appel immédiatement», a annoncé son avocat, Wallerand de Saint Just.

Dans un communiqué, le défenseur rappelle avoir déposé des requêtes en suspicion légitime contre le tribunal de Béthune. Il souligne aussi que le procureur de la République n'avait requis aucune déclaration de culpabilité ni aucune peine.

Tract en arabe

Lors de l'audience, en février, l'avocat de Marine Le Pen avait demandé sa relaxe et celui de Jean-Luc Mélenchon avait réclamé une peine d'inéligibilité.

Des membres du FN sont soupçonnés d'avoir confectionné et distribué pendant la campagne des tracts comportant une photo de Jean-Luc Mélenchon avec le slogan «pas d'avenir pour la France sans les Arabes» et un appel à voter pour lui écrit en arabe. Les deux candidats avaient été battus par le socialiste Philippe Kemel. (ats)

Ton opinion