Actualisé 07.02.2019 à 20:54

Fête des Vignerons

Une apothéose surprise sur le lac pour clore la Fête

La Confrérie des Vignerons a donné les clés de la dernière journée au canton de Vaud, qui prépare une conclusion en grande pompe.

de
Yannick Weber

Le canton de Vaud aura les honneurs de la dernière des journées cantonales qui rythmeront la Fête des Vignerons à Vevey. Le soir du dernier spectacle, le 11 août, c'est le Canton qui proposera un spectacle surprise, sur le lac. «Ce sera un bouquet final décoiffant», s'est enthousiasmé le conseiller d'Etat Philippe Leuba, lui qui a participé à la Fête des Vignerons de 1977 en tant qu'Enfant de la moisson. «C'est un phénomène qui marque une génération», a-t-il affirmé.

Sur ce grand événement visuel de clôture, les organisateurs n'en diront pas beaucoup plus. Tout juste qu'il comprendra des tableaux lumineux et technologiques et que l'eau en sera l'un des éléments. Mais jusque là, la journée sera longue. Les 5500 acteurs-figurants joueront le dernier des 23 spectacles de la Fête à 11h.

Dans la foulée, la ville et les quais seront animés par la journée vaudoise avec des concerts, des performances et un grand cortège de plus de 800 personnes, dont notamment des fanfares, des écoles de cirque et des athlètes des prochains Jeux olympiques de la jeunesse. Les détails se font encore rares, mais on parle déjà de Milices vaudoises... et de hip-hop. «On va présenter le canton tel qu'il est aujourd'hui», promet le conseiller d'Etat. Toutes ces activités annexes seront gratuites.

Et pour ce faire, les autorités vaudoises ont sorti les gros moyens. Le budget total est de 550'000 francs, dont 500'000 sont une réaffectation des montants prévus pour les Jeux Olympiques de Sion 2026, projet abandonné depuis. «Ce ne sera pas un feu de paille, mais une stratégie de promotion à moyen terme», note Philippe Leuba.

Cantons enthousiastes

«Vevey va devenir la capitale de la Suisse!» Le directeur exécutif de la Fête, Frédéric Hohl, s'est réjoui d'avoir reçu une réponse positive de tous les cantons suisses, invités dès 2015 à se présenter lors des journées cantonales. Tous ont eu carte blanche pour proposer des animations et des cortèges. Chaque projet a été validé par la Confrérie des vignerons. Les budgets varient: Genève, qui ouvrira les feux le 19 juillet, a annoncé débloquer 150'000 francs, contre 250'000 pour le Valais. Vaud voit donc plus gros. «Le budget vaudois est dans la moyenne. Certains cantons alémaniques en ont un encore plus grand, mais ils doivent également financer les déplacements, il est donc difficile de comparer», note Frédéric Hohl. L'intérêt semble en tout cas marqué outre-Sarine. «Partout en Suisse, on me parle de ces journées cantonales», remarque lui Philippe Leuba.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!