Lausanne: Une app de stationnement qui pousse les automobilistes à la faute

Publié

LausanneUne app de stationnement qui pousse les automobilistes à la faute

Le système PayByPhone et ses notifications peuvent induire en erreur les automobilistes.

par
Xavier Fernandez
Dès l’installation, PayByPhone promet la possibilité de prolonger la durée du stationnement.

Dès l’installation, PayByPhone promet la possibilité de prolonger la durée du stationnement.

Capture d’écran

«Le SMS de rappel vous informe de l’expiration de votre ticket 5 minutes avant la fin du ticket. En vous faisant penser à prolonger votre stationnement, cette option peut vous éviter une amende.» Tirées du site web de PayByPhone, ces deux phrases ne sont qu’un exemple parmi d’autres. Que ce soit lors de l’installation sur un téléphone ou plus tard, cette app se targue sans cesse de permettre aux automobilistes le prolongement du stationnement en quelques clics.

En réalité, c’est illégal. «En ce qui concerne le stationnement en voirie, dont la durée est limitée le plus souvent à 2 heures, la recharge est interdite. Il n’est donc pas possible de prolonger son titre de stationnement», explique la Ville de Lausanne, l’une des nombreuses localités collaborant avec PayByPhone à travers le monde. L’interdiction se basant sur une ordonnance fédérale, elle est appliquée sauf exception partout en Suisse.

Quarante francs d’amende

Petite sécurité, le bouton «Prolonger» n’est pas disponible sur l’app tant que le ticket virtuel acheté dans un premier temps n’est pas arrivé à échéance. Mais ça n’a pas sauvé une habitante de la région lausannoise de tomber dans le traquenard. «Je participais à un cours de poterie. Le temps d’arrêter le cours et de me laver les mains, quelques minutes se sont écoulées. Du coup, quand j’ai rouvert l’app sur mon téléphone, rien ne m’a empêchée de payer une rallonge», déplore-t-elle.

Plutôt qu’une rallonge, le système a considéré qu’elle avait acheté deux tickets, un premier s’achevant à 11h04 et un deuxième débutant à 11h05. Ce double payement lui a valu une amende de 40 francs, en marge de l’argent perdu pour un ticket payé dans le vide. À Lausanne, environ mille personnes sont amendées chaque année pour avoir rechargé, virtuellement ou physiquement, le parcmètre.

Faire un tour et revenir, c’est interdit

Une légende urbaine très répandue voudrait qu’il suffise de reprendre sa voiture et de faire un tour de quartier pour avoir le droit de stationner à nouveau dans une même zone. Il n’en est rien. Un véhicule ne peut pas stationner deux fois dans la même journée dans un secteur. Si le temps autorisé n’est pas suffisant, il faut impérativement aller se parquer dans un parking ou un autre quartier. Quant à l’app PayByPhone, le mieux est encore de payer d’emblée le maximum, quitte à interrompre le compte à rebours lorsque l’on récupère son véhicule. Comme ça, pas de mauvaise surprise. 

Ton opinion

141 commentaires