Mobile: Une application espion supprimée en urgence
Publié

MobileUne application espion supprimée en urgence

Google et Apple ont retiré de leurs boutiques en ligne l'app de messagerie ToTok accusée d'espionner pour le compte des Emirats arabes unis.

par
man
L'app est particulièrement utilisée aux Emirats arabes unis.

L'app est particulièrement utilisée aux Emirats arabes unis.

Keystone/Martin Ruetschi

L'app de communication ToTok n'est plus disponible sur les boutiques Google Play et App Store. Google et Apple ont retiré en urgence ce service de messagerie et de vidéoconférence, alternative à FaceTime, WhatsApp, Facebook Messenger et d'autres services similaires.

Des fonctionnaires du gouvernement américain accusent ToTok de servir d'outil d'espionnage pour le compte du gouvernement des Emirats arabes unis. Il l'utiliserait pour accéder aux données personnelles de ses utilisateurs, comme leurs contacts, calendrier, médias, ou encore lieux fréquentés par le biais des services de localisation, selon le «New York Times». L'app, qui ne propose pas de chiffrement de bout en bout, a aussi accès au micro et aux caméras du smartphone, note le quotidien américain.

Pour que ses citoyens l'utilisent, les Emirats arabes unis, qui seraient à l'origine de son développement, ont restreint l'accessibilité à d'autres services concurrents populaires, comme WhatsApp de Facebook, rapporte le site spécialisé AppleInsider. L'app avait connu une forte croissance au Moyen-Orient, en Europe, en Asie, en Afrique et récemment en Amérique du Nord. En Chine, le fabricant Huawei avait même fait la promotion de cette app dans des publicités.

Malgré son bannissement, l'app ToTok peut encore être utilisée par les personnes l'ayant installée sur leurs smartphones, mais les experts en cybersécurité recommandent de la supprimer au plus vite.

Ton opinion