Actualisé 07.12.2010 à 15:02

Grossesse tardiveUne Argovienne devient mère à 64 ans

Grossesse tardive pour une Suissesse sexagénaire, qui a mis au monde une fillette en Russie.

Certaines femmes tentent de repousser les limites du corps en ayant des grossesses tardives.

Certaines femmes tentent de repousser les limites du corps en ayant des grossesses tardives.

Une Argovienne a mis au monde une fillette, à l'âge de 64 ans. Sa grossesse a été rendue possible par une fécondation in vitro avec l'ovule d'une donneuse. Une telle intervention étant interdite en Suisse, la retraitée s'est rendue en Russie pour la subir.

La «jeune» maman en était à son deuxième essai. Elle avait fait une fausse couche à l'âge de 61 ans, rapporte le «Blick» mardi. La loi fédérale interdit le don d'ovule, d'embryon et la maternité de substitution.

La petite fille est née il y a quatre mois et demi en Russie et se porte bien. «Si tu as un profond souhait en toi, tu te dois de le réaliser», déclare la nouvelle maman dans une vidéo sur le site du journal de boulevard alémanique. La famille n'était pas joignable mardi.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!