Europa League: Une armada internationale prête à faire feu
Actualisé

Europa LeagueUne armada internationale prête à faire feu

Avec le Zenit Saint-Pétersbourg, c'est à une véritable place forte du ballon rond européen que Bâle s'attaquera jeudi soir (21h05),
en 8es de l'Europa League.

par
Marc Fragnière
Bâle
Le Brésilien Hulk a fait des misères à Liverpool, au tour précédent.

Le Brésilien Hulk a fait des misères à Liverpool, au tour précédent.

Troisième du championnat national, à 5 points de CSKA Moscou, le club cher à Vladimir Poutine dispose de ressources aussi profondes que les gisements gaziers de son généreux pourvoyeur de fonds, Gazprom. Ainsi l'entraîneur Luciano Spalletti dispose-t-il d'une pléiade de stars, dont la valeur marchande est estimée à 265 millions de francs. «Gazprom veut se donner une image internationale. Ça se ressent sur l'effectif», explique l'Italien.

Reversé en Europa League après avoir terminé 3e de sa poule de Champions League derrière Malaga et l'AC Milan, le champion de Russie poursuit deux objectifs: remporter l'Europa League et défendre sa couronne nationale.

Même privé de son défenseur international italien Domenico Criscito (déchirure des ligaments croisés du genou gauche), le Zenit lorgnera les quarts. «Peut-être qu'un nul nous suffira», relève Spalletti après avoir assuré qu'il alignera sa meilleure équipe à Saint-Jacques. Arrivé de Sienne cet hiver, le Portugais Luis Neto palliera probablement l'absence de Criscito. Et ce n'est pas la résurgence des tensions internes entre divas russes et stars étrangères – les salaires perçus par le Brésilien Hulk et le Belge Axel Witsel restent en travers de la gorge d'Alexander Kerzhakov et d'Igor Denisov – qui modifiera le plan de route tracé par les oligarques.

Trois questions à Serey Die (FC Bâle)

– Sur le papier, le Zenit fait figure d’ogre avec ses 20 internationaux…

– Je connais Hulk et Witzel. Bien sûr que le Brésilien est impressionnant. Mais demain, on est là pour jouer, pas pour rêvasser en le regardant évoluer. Je me fiche de savoir qui est en face. Je suis focalisé sur notre jeu.

– La différence de moyens entre les deux équipes vous laisse-t-elle songeur ?

– Demain (ndlr: ce soir) c’est avec un ballon qu’on va jouer, pas avec de l’argent !

– En tant que milieu défensif, vous risquez d’être particulièrement mis à contribution…

– Je ne serai pas seul, on évoluera en équipe. Ça fait 2 mois que je suis arrivé, mais je me sens comme si j’étais là depuis 3 ans. Tout a été mis en œuvre pour que je puisse m’intégrer rapidement.­

Le match en direct

Dès 21h05, suivez la rencontre entre Bâle et le Zenit en intégralité sur 20 minutes online.

Ton opinion