France: Une auto dans l'océan: un mort et un disparu
Actualisé

FranceUne auto dans l'océan: un mort et un disparu

Un père de famille était recherché mercredi en Charente-Maritime, après être tombé à l'eau en voiture au cours de la nuit au port de Charron. Son fils a réussi à s'en sortir tandis que sa fille a succombé.

1 / 4
Un père de famille était recherché mercredi en Charente-Maritime, après être tombés à l'eau en voiture au cours de la nuit au port de Charron. Son fils a réussi à s'en sortir tandis que sa fille a succombé.

Un père de famille était recherché mercredi en Charente-Maritime, après être tombés à l'eau en voiture au cours de la nuit au port de Charron. Son fils a réussi à s'en sortir tandis que sa fille a succombé.

AFP/Xavier Leoty
AFP/Xavier Leoty
AFP/Xavier Leoty

Un garçon de 12 ans a pu regagner la terre ferme par ses propres moyens. Des pompiers et des gendarmes, une quarantaine d'hommes avec deux hélicoptères, des plongeurs et des équipes cynophiles sont intervenus ce matin.

Des mytiliculteurs (éleveurs de moules) ont secouru vers 9H30 un garçon de 12 ans, trempé et transi de froid, a-t-on précisé auprès des gendarmes, confirmant une information de Sudouest.fr. Selon le site du quotidien régional, les secours ont retrouvé le corps sans vie de la fillette en début d'après-midi.

L'enfant, très choqué, a raconté aux enquêteurs que l'automobile dans laquelle il se trouvait avec son père et sa soeur est tombée dans l'eau au milieu de la nuit au port du Pavé à Charron. A cet endroit, la route en pente douce se termine par une jetée.

L'enfant serait parvenu à s'extraire du véhicule, à nager et s'accrocher aux bateaux de mytiliculteurs, pour se mettre hors de danger.

La voiture, immatriculée en Charente-Maritime, a été retrouvée vide, immergée, dans le courant de la matinée. Les recherches se poursuivaient en milieu de journée, avec l'aide de pêcheurs et de mytiliculteurs. La marée montante les rendra difficiles. La pleine mer est prévue vers 18H30.

La zone de la baie de l'Aiguillon, dans laquelle se jette la Sèvre niortaise, qui sépare Charente-Maritime de la Vendée, est un secteur extrêmement vaseux. Il y a de forts courants à marée haute, quand l'océan atteint les champs, ce qui rend les recherches toujours très difficiles en cas d'accident.

(20 minutes/afp)

Ton opinion