La Chaux-de-Fonds (NE) – Une autre soirée où des jeunes filles ont été droguées à leur insu?

Publié

La Chaux-de-Fonds (NE)Une autre soirée où des jeunes filles ont été droguées à leur insu?

Une salle de concert a indiqué mardi avoir reçu plusieurs témoignages après une soirée organisée samedi. La police, elle, n’a reçu ni plainte ni signalement.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Getty Images/iStockphoto

Après les craintes propagées sur les réseaux sociaux concernant une soirée de l’Ecole hôtelière de Lausanne, jeudi dernier au MAD, où une cinquantaine d’étudiantes auraient été droguées à leur insu, c’est à La Chaux-de-Fonds (NE) qu’une histoire similaire se serait produite ce week-end, rapporte «Arcinfo». Mais, alors que la source concernant l’affaire lausannoise n’a pas été identifiée, dans le cas chaux-de-fonnier, ce sont les responsables de la salle de concert Bikini Test qui ont mis le feu aux poudres en publiant une story sur Facebook. Il y a d’abord eu une jeune femme, prise en charge par l’équipe organisatrice, dont l’état laissait penser qu’elle avait été droguée au GHB. Puis, le lendemain, il y a eu la réception de plusieurs témoignages faisant état de jeunes femmes qui s’étaient senties mal, pour des raisons inconnues. Et d’autres sont arrivés par la suite, recueillis après la publication sur Facebook.

Toutefois, tout comme dans le cas de la soirée au MAD, la police n’a enregistré aucune plainte ni aucun signalement à propos de cette soirée. Le porte-parole de la police cantonale neuchâteloise a expliqué à «Arcinfo» que personne n’avait non plus appelé pour prendre des renseignements à ce sujet. Ce qui n’empêche pas les forces de l’ordre d’enquêter pour savoir s’il s’est vraiment passé quelque chose. Mais, dans l’intervalle, «il n’y a pas lieu de propager des rumeurs infondées». Une phrase qui rappelle celle de la police vaudoise, qui appelait au calme les internautes.

(jfz)

Ton opinion

13 commentaires