Actualisé 30.05.2009 à 07:27

Prix des médicamentsUne baisse de 300 à 400 millions de francs

Les mesures promises par le ministre de la santé Pascal Couchepin concernant le prix des médicaments devraient entraîner des baisses de plusieurs centaines de millions de francs.

C'est ce qu'a indiqué samedi Peter Indra, vice-directeur de l'OFSP.

Après la séance du Conseil fédéral de vendredi, Pascal Couchepin ne s'est pas exprimé sur les montants en jeu. Peter Indra s'est montré un peu plus précis sur les ondes de la radio alémanique DRS.

Il existe un grand potentiel d'économies dans le domaine des médicaments, a dit le vice-directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La Confédération souhaite y économiser une somme équivalente à celle que permettrait la taxe de consultation de 30 francs et les autres mesures proposées vendredi par le gouvernement.

300 à 400 millions

Ces écomomies sont évaluées à 300 à 400 millions de francs par le ministre de la santé et l'OFSP. Alors que les mesures présentées vendredi doivent être soumises au Parlement, celles portant sur les médicaments peuvent être prises par le gouvenement par voie d'ordonnance.

Parmi les correctifs souhaités par plusieurs organisations figure une adaptation de la corbeille des pays pris en considération pour la comparaison internationale des prix. Une intervention est prévue dans ce domaine.

Pascal Couchepin entend par ailleurs revoir le rythme du réexamen des préparations. Autre axe qu'il veut creuser: renforcer l'usage des médicaments génériques.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!