Actualisé 07.04.2020 à 15:41

Fiscalité à GenèveUne baisse des recettes encore difficile à estimer

Le Canton devra faire face à une baisse des entrées fiscales cette année en raison de la pandémie de coronavirus.

Keystone

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 entraînera une diminution des recettes fiscales du canton de Genève cette année, rappelle mardi, dans une interview accordée à la Tribune de Genève, la conseillère d'Etat Nathalie Fontanet. Il est cependant trop tôt pour estimer l'ampleur de cette baisse.

Le Conseil d'Etat devra «se montrer particulièrement prudent dans le cadre de l'élaboration du budget 2021», poursuit la grande argentière du canton. La magistrate ne s'avance pas à donner un ordre de grandeur du déficit du canton en 2020. «Nous pourrons nous prononcer dans quelques mois avec un plus grand recul».

Pour avoir une perspective un peu plus claire de l'avenir, le gouvernement genevois s'appuie notamment sur les travaux du Groupe de perspectives économiques (GPE). Ce dernier prévoit une contraction du PIB cantonal de 3 à 4% en 2020. Genève est menacée d'une récession plus brutale en raison de son tissu économique.

Mme Fontanet relève l'importance du commerce de gros et des activités bancaires au bout du lac. Des domaines qui sont «particulièrement affectés par la crise actuelle». Il se pourrait toutefois que ces deux secteurs «retrouvent plus rapidement le chemin de la croissance lors de la reprise économique». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!