Lausanne - Une banque de lait maternel verra le jour début 2022
Publié

LausanneUne banque de lait maternel verra le jour début 2022

En partenariat avec le CHUV, l’État de Vaud et la Croix Rouge, la première structure romande sera au service des nouveau-nés à risques ainsi qu’aux mères. Elle espère récolter 300 litres de lait par an.

par
Samantha Medley
«J’aurais été intéressée à donner mon lait»

Les femmes allaitant leur enfant, avec un surplus de lait et désirant le donner par solidarité pourront le faire à Lausanne, dès 2022. Le CHUV en partenariat avec l’État de Vaud et Transfusion Interrégionale CRS (Croix-Rouge suisse) ont présenté ce jeudi les contours de la première banque de lait maternel romande. Cette structure va combler un manque en matière de traitement pour les bébés à risque, prématurés ou malades, mais aussi servira de soutien aux mères qui ont des difficultés à produire du lait. Les dons d’«or blanc» se feront sur une base volontaire et ne seront pas rémunérés comme le don de sang.

Donner et recevoir du lait maternel sera possible en Suisse romande en 2022 grâce à l’ouverture de la première banque de lait.

Donner et recevoir du lait maternel sera possible en Suisse romande en 2022 grâce à l’ouverture de la première banque de lait.

20 min

Alors que la Suisse alémanique a déjà fait le pas avec huit lactariums ainsi que l’ Europe avec 280, le projet a mis du temps pour arriver en Suisse romande. «Avant de faire appel à des donneuses, il fallait déjà mettre en place une structure pour soutenir l’allaitement des mamans, puis accueillir les femmes dans de bonnes conditions et de quantifier les besoins de la population. C’est un projet qui s’est fait par étapes», explique Céline Fischer Fumaux, néonatologue au CHUV.

Pour commencer, la banque de lait servira en priorité aux nouveau-nés prématurés hospitalisés au CHUV. Dans un deuxième temps, l’offre s’étendra à d’autres hôpitaux. Le Canton de Genève a déjà fait part de son intérêt à travers une motion cantonale demandant une collaboration avec ses homologues vaudois pour développer un lactarium régional.

Lutter contre le marché noir

Le lactarium sera soumis à de hauts standards de qualité et de sécurité. Pour garantir le traitement, la traçabilité, la sécurité des produits sanguins, et la gestion des dons, le Service de néonatologie du CHUV s’est associé avec Transfusion Interrégionale CRS. Ce partenariat unique et novateur en Suisse a fait ses preuves à l’étranger. Les dons de lait seront systématiquement analysés et contrôlés, à contrario des échanges de lait qui sont proposés sur les réseaux sociaux, où les risques de contaminations microbiennes sont avérés.

Bienfaits du lait maternel

«Investir dans la petite enfance est primordial», a relevé Rebecca Ruiz, cheffe du Département vaudois de la santé et de l’action sociale. D’où l’importance d’avoir une banque de lait maternel. De nombreuses études scientifiques ont démontré que l’allaitement maternel pendant les premiers mois de la vie est bénéfique aussi bien pour la santé physique de l’enfant que pour son développement. Comme traitement, il permet aussi de réduire le risque de certaines complications néonatales graves.

Le lactarium espère récolter par an 300 litres de lait de donneuses pour couvrir les besoins de près de 200 nouveau-nés sur les 900 hospitalisés chaque année au CHUV. L’État de Vaud va assurer son financement à hauteur de près de 350’000 francs par an.

Ton opinion

25 commentaires