Actualisé 21.07.2015 à 11:56

Bosnie-HerzégovineUne base de l'EI au coeur de l'Europe?

Selon les médias britanniques, le groupe Etat islamique chercherait à créer une base pour attaquer l'Europe occidentale depuis un village isolé de Bosnie-Herzégovine.

von
mc

Il y a cinq mois, les policiers anti-terroristes ont attaqué le village de Gornja Maoca dans le nord de la Bosnie, où des drapeaux de Daesh flottaient au vent.

L'information a d'abord été publiée par «The Mirror» puis relayée par le «Daily Mail»: Daesh a secrètement acheté des terrains près d'Osve, un petit village de Bosnie-Herzégovine. C'est un endroit stratégique, car discret (le village, caché par les forêts n'est accessible que par des routes sinueuses), mais aussi en raison de sa proximité avec la mer Méditerranée utilisée pour rejoindre la Syrie, l'Irak ou encore le nord de l'Afrique.

Seuls douze combattants formés à Osve sont partis rejoindre les rangs de l'EI en Syrie, mais le village pourrait devenir une base importante pour entraîner les Européens désireux de faire le jihad, mais également aussi pour frapper l'Europe occidentale. L'organisation peut notamment s'appuyer sur un important trafic d'armes, héritage du conflit des années 90 qui avait opposé Serbes, Croates et Bosniaques.

«Ici, c'est un nid de terroristes»

L'un des acheteurs de ces terrains serait Harun Mehicevic, un fanatique ayant trouvé refuge en Australie au milieu des années 90 où il est considéré comme l'un des hommes les plus dangereux du pays. Izet Hadzic, un leader musulman, et deux autres terroristes connus, Jasin Rizvic et Osman Kekic, auraient également investi dans ces terrains.

Un villageois a confié au «Mirror» avoir peur pour sa vie: «Ici, c'est un nid de terroristes. On entend régulièrement des tirs venant de la forêt, ça arrive toutes les semaines (…) J'élève mes enfants ici. Il est peut-être temps de partir, mais c'est difficile de vendre.»

Ce n'est pas le premier village investi par les jihadistes: il y a cinq mois, les policiers antiterroristes ont attaqué le village de Gornja Maoca dans le nord de la Bosnie, où des drapeaux de Daesh flottaient au vent. Un rapport indique qu'entre 2013 et 2014, 156 Bosniens, dont 36 femmes et 25 enfants, sont partis faire le jihad en Syrie. (mc/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!