Syrie: «Une bataille héroïque et cruciale»

Actualisé

Syrie«Une bataille héroïque et cruciale»

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé mercredi que l'armée livrait une bataille «cruciale» pour le destin du pays.

«L'armée livre une bataille héroïque (...) et cruciale (...) dont dépend le destin de notre peuple et de notre nation, car l'ennemi se trouve aujourd'hui parmi nous, utilisant les agents de l'intérieur comme un moyen pour déstabiliser la patrie, la sécurité du citoyen et continuer à épuiser nos ressources économiques et scientifiques», a affirmé M. Assad dans un discours publié par l'agence officielle Sana à l'occasion du 67e anniversaire de l'armée.

Combats dans des «quartiers inédits» de Damas

Des combats entre armée syrienne et rebelles ont éclaté mercredi dans le centre de Damas dans la nuit de mardi à mercredi, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Cette organisation a tenu à souligner que ces affrontements se sont déroulés non loin de quartiers chrétiens.

«Des combats ont éclaté mercredi à l'aube, aux abords des quartiers chrétiens de Bab Touma et Bab Charqi. Les premières informations font état d'un mort parmi les soldats», a indiqué l'ONG, sans préciser si des combattants chrétiens pont participé à l'assaut.

«Ce sont des combats inédits. Ce sont des zones auxquelles les combattants (rebelles) n'avaient pas accès jusqu'à présent», a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH, qui se base sur un large réseau de militants.

Un témoin a affirmé que des inconnus avaient attaqué dans la nuit un poste de l'armée en face de Bab Charqi. «Il y a eu des tirs nourris et le calme est revenu après quinze minutes», a indiqué ce témoin sous le couvert de l'anonymat Le calme était revenu dans la zone mercredi dans la matinée, a constaté une correspondante de l'AFP.

Bab Touma et Bab Charqi sont des quartiers traditionnels chrétiens dans le Vieux Damas, particulièrement prisés par les touristes et où se trouvent de nombreux hôtels. C'est dans ces quartiers que se sont déroulées à plusieurs reprises des manifestations de soutien au président Bachar al-Assad.

Des accrochages limités à Damas avaient repris lundi notamment à Kafar Soussé, au sud de la capitale, après une attaque rebelle aux lance-roquettes RPG contre un barrage de l'armée. Le front de Damas s'était calmé après que l'armée eut pris le dessus au terme d'une semaine d'affrontements inédits dans la capitale. La bataille se concentre depuis le 20 juillet sur Alep, deuxième ville du pays.

(afp)

Ton opinion