Tennis - Une belle finale Gaston-Ruud dans l'Oberland bernois
Publié

TennisUne belle finale Gaston-Ruud dans l'Oberland bernois

Une confirmation et une surprise: la finale du tournoi de Gstaad opposera dimanche le Norvégien Casper Ruud (tête de série No 3) au Français Hugo Gaston (ATP 155).

par
Sport-Center
Le Français Hugo Gaston se révèle un peu plus.

Le Français Hugo Gaston se révèle un peu plus.

AFP

Il s'était révélé à Roland-Garros l'année dernière - victoire contre Stanislas Wawrinka, puis défaite contre Dominic Thiem en 5 sets en 8e de finale - et tient peut-être son premier vrai tournoi référence. Le Français Hugo Gaston (20 ans) s'est qualifié samedi dans l'Oberland bernois pour sa première finale sur le grand circuit de l'ATP Tour.

«Bon feeling»

Le Toulousain d'1m72 compte jusqu'ici quatre titres ITF, mais n'avait jamais encore autant brillé chez les «grands». Samedi, il a su gérer un départ poussif, pour finalement se jouer du Serbe Laslo Djere, tête de série No 7 de l'épreuve, en trois sets (3-6 6-3 6-3) grâce à une bonne lecture du jeu en retour (11 balles de break, 5 converties).

«C'est un bon feeling bien sûr, je suis super heureux d'être en finale, j'espère que ce sera un bon match, que je profiterai du moment, a souri celui qui avait gagné vendredi 13-11 au tie-break du troisième set la veille, contre le Chilien Cristian Garin (tête de série No 4). On verra ce qui va se passer, mais j'y crois et je vais essayer de donner le maximum pour ramener la coupe.»

Ruud rude

Le chemin vers le titre sera en effet compliqué jusqu'au bout, pour l'un des chouchous d'un tennis français rentré dans le rang ces derniers mois. En finale, il s'apprête à se mesurer au grand favori de l'épreuve depuis l'élimination de Denis Shapovalov jeudi dernier en 8e de finale: le Norvégien Casper Ruud, 14e meilleur joueur du monde et déjà titré à deux reprises cette saison sur terre battue, à Bastad et Genève.

Lors de la deuxième demi-finale de la journée sur la Roy Emerson Arena, le natif d'Oslo (22 ans) n'a laissé que des miettes à Vit Kopriva (ATP 249), l'invité surprise du dernier carré bernois, vaincu 6-3 6-0. Le Norvégien a fait le break cinq fois, gagnant 32 points sur le service de son opposant, alors que le Tchèque a dû se contenter de 11 unités marquées sur l’engagement adverse. Un gouffre.

Ton opinion