Etats-Unis: Une bénévole trahit Safyre: «Un crime abject»
Actualisé

Etats-UnisUne bénévole trahit Safyre: «Un crime abject»

Chargée de réceptionner et d'ouvrir les colis adressés à une fillette victime d'une tragédie, une Américaine a profité de la situation pour se servir. Elle a été arrêtée jeudi.

par
joc
Kimberly Bradford a volé une partie des dons adressés à la petite Safyre, victime en 2013 d'un incendie qui a coûté la vie à son père, à ses deux frères cadets et à sa petite soeur.

Kimberly Bradford a volé une partie des dons adressés à la petite Safyre, victime en 2013 d'un incendie qui a coûté la vie à son père, à ses deux frères cadets et à sa petite soeur.

photo: Kein Anbieter

L'histoire de Safyre Terry avait bouleversé les réseaux sociaux, et au-delà, à la fin de l'année dernière. Cette petite Américaine de 8 ans, qui a perdu son père, ses deux frères cadets et sa petite soeur dans un incendie, avait été bombardée de cartes de Noël et de dons après un appel sur Facebook lancé par sa tante. L'association Safyre's Angels a été créée pour soutenir la fillette et l'aider à gérer cet afflux massif de cadeaux et de donations.

Et parmi les bénévoles recrutés par l'organisation oeuvrait une personne peu à cheval sur la moralité. Kimberly Bradford, 41 ans, a passé six semaines dans un entrepôt à réceptionner les innombrables colis adressés à Safyre, à les ouvrir, à trier les cartes et à répondre à certains expéditeurs. Seulement voilà, l'Américaine s'est servie au passage. Elle a été arrêtée jeudi à Rotterdam (New York). «Elle a été trouvée en possession d'un colis qui contenait plusieurs cartes de Noël qui étaient déjà ouvertes. Il contenait environ 800 dollars de dons et pour environ 550 dollars de cartes», a expliqué le lieutenant Michael Brown à la chaîne WTEN.

Accusée de vol qualifié, elle a été incarcérée puis libérée contre une caution de 5000 dollars. Son procès est agendé au 10 mars. Au mois de décembre, Kimberly Bradford avait été interviewée sur son rôle dans l'organisation Safyre's Angels. Elle avait alors raconté que le fait de lire toutes ces lettres et ces cartes avait «restauré sa foi en l'humanité». Mais fin janvier, des membres de l'association ont alerté la police sur de possibles vols. L'Américaine a été démasquée, mais les autorités n'ont aucun moyen de connaître le montant exact des dons dérobés par la bénévole.

«C'est un crime abject. C'est impossible de descendre plus bas que cela. Safyre a déjà été victime d'une si grande tragédie. S'en prendre encore à elle de cette façon, c'est juste dégoûtant», a estimé le lieutenant Brown. L'élan de solidarité envers Safyre avait pris d'incroyables proportions, fin 2015. En plus du million de cartes de voeux, la fillette avait reçu des messages de stars comme Katy Perry, Beyoncé ou le clan Kardashian. La famille Obama lui avait, elle aussi, apporté son soutien.

Ton opinion