Suisse: Une bière de Zurich, objet de la discorde au Népal
Actualisé

SuisseUne bière de Zurich, objet de la discorde au Népal

Le récent breuvage de Turbinenbräu a suscité de vives réactions dans le pays asiatique. En cause: l'ancien roi, Birendra Bir Bikram Shah, est représenté sur l'étiquette.

par
tam/ofu
Tages-Anzeiger / Thomas Zemp

En automne et au printemps, l'entreprise zurichoise Turbinbräu surprend les consommateurs en lançant une bière spéciale. La dernière en date s'appelle «Birendra». Sa particularité: elle comporte du poivre Timut, ce qui lui donne un goût citronné puissant.

Comme ce poivre provient du Népal, la brasserie alémanique a décidé d'appeler son breuvage «Birendra», en hommage à l'ancien roi de ce pays asiatique, Birendra Bir Bikram Shah, assassiné en 2001. Sur l'étiquette de la boisson, on voit un dessin de l'ancien homme d'Etat en train de savourer une petite mousse.

Or, selon le «Tages-Anzeiger», cette allusion ne plaît pas aux Népalais.

«Tout ce que nous voulions, c'est raconter une histoire»

L'affaire a pris une telle ampleur que l'ambassade suisse au Népal s'en est mêlée. Contacté, le Département fédéral des affaires étrangères confirme que la cheffe de mission a pris contact avec Turbinbräu vendredi passé.

L'ambassadeur népalais, Deepak Dhital, demande même que la bière en question soit interdite. Contacté par «Tele Züri», il exige qu'elle soit retirée de la vente parce que l'étiquette montre l'ancien roi. Selon l'ambassadeur, Birendra Bir Bikram Shah est très apprécié de son peuple. Turbinbräu n'aurait par ailleurs aucune autorisation pour utiliser son image.

Contacté, le patron de la brasserie Adrien Weber se dit étonné par toutes ces réactions négatives: «Tout ce que nous voulions, c'était raconter une histoire. En aucun cas, nous voulions provoquer et créer une polémique.» Pour l'instant, on ignore si des modifications seront apportées à l'étiquette.

Ton opinion