Rock: Une blessure a obligé The Kills à jouer différemment
Actualisé

RockUne blessure a obligé The Kills à jouer différemment

Le duo de rock revient avec «Ash & Ice», après cinq ans d'absence. Voici pourquoi ce 5e album a mis tant de temps à naître.

par
Fabien Eckert
Jamie et Alison ont exploré de nouvelles sonorités.

Jamie et Alison ont exploré de nouvelles sonorités.

photo: Kein Anbieter/K. Cappello

Le duo était attendu par ses fans. Il n'avait plus rien sorti depuis «Blood Pressures». Les aficionados de Jamie Hince et Alison Mosshart se sont donc rués sur «Ash & Ice», le propulsant directement à la 4e place des meilleures ventes d'albums en Suisse romande.

Si l'attente a été longue, ce n'est pas un hasard. Jamie Hince a été sérieusement blessé durant la conception du disque. «Je me suis coincé la main dans une porte de voiture. J'ai perdu un tendon, de mon majeur à mon poignet. J'ai subi six opérations en deux ans», a expliqué le rocker britannique à «Rolling Stone» France. Aujourd'hui, le guitariste ne joue qu'avec trois doigts. «J'ai dû m'adapter. Ça oblige à gratter différemment», a-t-il ajouté.

Musicalement, cet album sonne autrement que les précédents. «Parce que je veux toujours réinventer notre son, tout en y restant fidèle. Le r'n'b, le dancehall, l'electro et le hip-hop sont des genres de musiques qui repoussent vraiment les limites», a justifié Hince, tout en citant le rappeur Pusha T comme influence majeure au niveau des rythmes.

Côté live, The Kills viendra défendre «Ash & Ice» à Lausanne, le 11 novembre 2016 au festival Metropop.

Ton opinion