Hongkong – Une boîte dépense 650’000 dollars pour que ses salariés retrouvent leur famille
Publié

HongkongUne boîte dépense 650’000 dollars pour que ses salariés retrouvent leur famille

Le groupe de restaurants Black Sheep a décidé de casser sa tirelire pour permettre à 250 employés de renouer avec leurs proches, dont ils étaient séparés depuis le début de la pandémie.

Un employé heureux est un employé efficace. Basée à Hongkong, la chaîne de restaurants Black Sheep semble croire en cette maxime. Selon CNN, le groupe a en effet dépensé 650’000 dollars pour que 250 de ses employés puissent voyager et retrouver leur famille aux quatre coins du monde. À cause de la pandémie, nombreux sont les salariés de cette entreprise qui n’ont pas revu leurs proches depuis bientôt deux ans. Cofondateur de la chaîne, Syed Asim Hussain admet volontiers que son idée est un peu cinglée. «Nous avions bu une bouteille de vin de trop. Le lendemain, nous en avons parlé à nos responsables commerciaux. Ils sont là pour nous aider à ne pas prendre de décisions stupides. Ils étaient totalement contre», s’amuse le Pakistanais.

Outre l’argent pour les vols et la batterie de tests Covid nécessaires, les employés recevront des semaines supplémentaires de congé sans solde. Cette fleur leur permettra de se soumettre à la fameuse quarantaine imposée par Hongkong, que l’entreprise paie également. Et pendant leur séjour dans un de ces hôtels, les restaurants du groupe leur livreront des repas tous les soirs. Seule condition imposée par Black Sheep: les salariés ne doivent pas quitter la société dans l’année qui suivra leur retour. «C’est un business où les marges sont toujours très minces, surtout maintenant. Je sais que c’est un peu gonflé, mais ça semblait être la bonne chose à faire», explique Syed Asim Hussain.

La Britannique Amy Stott, par exemple, n’a pas vu ses parents depuis juin 2019. Une séparation que la jeune femme a du mal à gérer, surtout lorsqu’un deuil frappe la famille. «Le simple fait de ne pas pouvoir étreindre physiquement sa mère et d’être là lorsqu’elle a besoin de soutien a été très difficile. Depuis la pandémie, j’ai dû être plus prudente dans mes dépenses, car on ne sait jamais ce qui nous attend. Je n’ai tout simplement pas d’argent à dépenser pour les quarantaines et les vols», confie-t-elle. La Britannique prévoit de se rendre en Italie cet été pour un mariage et de prendre la direction de Manchester dans la foulée.

(joc)

Ton opinion

2 commentaires