Inde – Une bombe artisanale désamorcée dans un marché bondé
Publié

IndeUne bombe artisanale désamorcée dans un marché bondé

L’Inde est toujours en état d’alerte élevée, peu avant le 26 janvier, pour la Fête de la République, par crainte d’attentat. Ce vendredi, une bombe a été désamorcée dans un marché aux fleurs de Delhi.

Un groupe de démineurs et des équipes d’enquêteurs antiterroristes sont intervenus sur le marché aux fleurs de Ghazipur, après que l’alerte relative au sac suspect a été donnée.

Un groupe de démineurs et des équipes d’enquêteurs antiterroristes sont intervenus sur le marché aux fleurs de Ghazipur, après que l’alerte relative au sac suspect a été donnée.

AFP

La police de Delhi a fait évacuer et boucler, vendredi, un marché aux fleurs très fréquenté dans l’est de la capitale indienne, après la découverte d’une bombe artisanale, dans un sac abandonné, que les démineurs ont aussitôt désamorcée.

Un groupe de démineurs et des équipes d’enquêteurs antiterroristes sont intervenus sur le marché aux fleurs de Ghazipur, après que l’alerte relative au sac suspect a été donnée, a déclaré à l’AFP, un officier de la police de Delhi.

«Explosion contrôlée»

«Le site a été scellé par un cordon de police et nous avons récupéré un engin explosif improvisé», a déclaré l’officier. «Tout le reste, y compris celui qui a abandonné le sac et le type d’explosif à l’intérieur du sac, fait l’objet d’une enquête.» Le sac a été laissé par un des clients d’un magasin de fleurs, a déclaré le commissaire de police Rakesh Asthana à la chaîne d’information NDTV.

Les démineurs ont déclenché l'«explosion contrôlée» de la bombe artisanale sur le site, selon des informations de presse. Le marché aux fleurs de Ghazipur, à proximité de l’État d’Uttar Pradesh, accueille des milliers de petits agriculteurs, d’horticulteurs et de commerçants tôt le matin.

Au moins 20 morts en 2008

L’Inde est en état d’alerte élevée en cette période précédant le 26 janvier, date de la fête de la République, célébrée chaque année par un défilé militaire, au cœur de New Delhi. En janvier 2021, la police avait arrêté quatre hommes en lien avec l’explosion d’une petite bombe devant l’ambassade d’Israël. Aucun blessé n’avait été signalé à l’époque, mais les vitres de trois voitures avaient été soufflées dans l’incident, qualifié par les autorités israéliennes d’attaque terroriste.

En septembre 2008, la capitale indienne avait subi une série d’attentats à la bombe perpétrés dans des zones commerciales chics et animées. Au moins vingt personnes avaient été tuées et 90 autres blessées.

(AFP)

Ton opinion