Grèce: Une bombe découverte devant un ministère
Actualisé

GrèceUne bombe découverte devant un ministère

Les explosifs, placés devant le ministère du Travail, ont été retrouvés par la police suite à un appel anonyme.

La police a bouclé la zone, mais l'explosion n'a pas eu lieu.

La police a bouclé la zone, mais l'explosion n'a pas eu lieu.

AFP

La police grecque, prévenue par un appel téléphonique, a fait sauter lundi un engin explosif devant le ministère du Travail à Athènes, a-t-on appris de source policière.

Des artificiers ont fait sauter le sac à dos retrouvé près de l'entrée du bâtiment dans lequel se trouvait l'explosif. Personne n'a été blessé. «C'était une bombe à retardement», a déclaré cette source à l'AFP, précisant que l'appareil était «défectueux» et n'a pas sauté à l'heure programmée.

Le quotidien Efimerida ton Syntakton a indiqué avoir reçu un appel téléphonique anonyme au sujet de cet engin à 23h20 GMT dimanche soir.

La police a bouclé la zone, mais l'explosion n'a pas eu lieu. Par précaution, la police a mené trois explosions contrôlées sur le sac à dos à 02h30 GMT.

Pas de revendication

Cette tentative n'a pas été revendiquée, mais la méthode employée, attaque avec des explosifs contre un bâtiment public à une heure où les passants sont rares, ressemble à celle généralement employée par la mouvance grecque d'extrême gauche.

L'incident fait suite au vote par le Parlement, dans la nuit de samedi à dimanche, d'un nouveau budget d'austérité pour 2017, sous la pression des créanciers du pays.

Le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras est régulièrement vilipendé pour avoir accepté de telles mesures, en échange de prêts au pays, après avoir été élu début 2015 sur la promesse d'en finir avec ces plans d'aide contraignants. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion