Actualisé 20.02.2008 à 08:35

Une brioche aux pesticides

Des traces de pesticides ont été trouvées dans des brioches à la viande et du poisson surgelé fabriqués en Chine et vendus au Japon.

Mais aucune intoxication n'a été déclarée, alors que les Nippons sont pris d'un accès de méfiance à l'égard de la nourriture chinoise.

Des traces du pesticide méthamidophos, déjà retrouvées dans des raviolis chinois ayant provoqué l'intoxication de dix Japonais, ont été trouvées cette fois dans des brioches à la viande, un produit bon marché vendu à emporter dans les supérettes.

Des brioches contaminées ont été trouvées dans les préfectures d'Osaka et Hiroshima (ouest) par les autorités japonaises. Elles avaient été importées par une entreprise d'Osaka qui les avaient achetées à une société chinoise appelée Shandong, comme la province de l'Est de la Chine. Aucune intoxication liée à l'ingestion de ces brioches n'a toutefois été rapportée, selon la mairie d'Osaka.

Des traces du pesticide dichlorvos ont par ailleurs été découvertes dans du maquereau surgelé importé de Chine et vendu dans la préfecture de Kagawa (ouest). Le produit était toutefois présent en trop petite quantité pour causer un danger pour la santé.

Le maquereau contaminé avait été pêché et surgelé au Danemark, avant d'être conditionné et emballé par une entreprise de la province de Shandong, a expliqué l'importateur japonais, Kouzai Bussan Co.

Très sensibles à la sécurité alimentaire, les Japonais ont été alarmés par la révélation fin janvier de contaminations de raviolis chinois au pesticide méthamidophos. Quelque 3700 personnes s'étaient déclarées malades après avoir mangé des raviolis dans les jours suivants, mais seuls dix cas ont été reconnus comme directement liés à l'ingestion d'aliments dangereux. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!