Actualisé 19.03.2013 à 14:30

IndeUne Britannique échappe à une agression sexuelle

Une Britannique a été blessée en sautant par la fenêtre de sa chambre d'hôtel en Inde pour échapper à un viol. Un homme a été arrêté.

La Britannique a sauté de la fenêtre de sa chambre, située au premier étage de cet hôtel, pour échapper à une agression.

La Britannique a sauté de la fenêtre de sa chambre, située au premier étage de cet hôtel, pour échapper à une agression.

Une touriste britannique en Inde a sauté mardi par la fenêtre d'une chambre d'hôtel à Agra, où se situe le célèbre mausolée du Taj Mahal, pour échapper à une agression sexuelle, a annoncé la police. Elle a été hospitalisée pour des blessures aux jambes.

La victime, âgée d'une trentaine d'années, a sauté du premier étage du bâtiment après que deux hommes ont tenté d'entrer dans sa chambre vers 04h00 du matin (heure locale). «Elle a eu peur, a couru à l'autre bout de la chambre et a sauté par la fenêtre», a dit le commissaire de police d'Agra, Pawan Kumar.

Une autre source policière qui a accompagné la victime à l'hôpital a indiqué que la jeune femme avait rejeté les avances du gérant de l'hôtel pour se faire masser. Ce dernier est ensuite revenu avec un autre homme et a tenté d'ouvrir la porte de sa chambre avec une clé.

La commissaire de police adjointe d'Agra, qui se présente sous le seul nom de Swaranjeet, a indiqué que ce responsable, présenté comme étant Sachin Chauhan, 32 ans, était en garde à vue pour harcèlement. Il devait comparaître en justice sous peu, a-t-elle ajouté.

«Très effrayée»

La victime, une dentiste londonienne, souffre d'une rupture d'un ligament mais ses blessures ne sont pas graves, a-t-elle indiqué. «Elle a quitté l'hôpital et nous l'avons installée dans un autre hôtel en attendant qu'elle décide de la suite de son voyage. Elle est saine et sauve mais elle est très effrayée depuis l'incident», selon cette source, qui a précisé que l'ambassade britannique était en contact avec la victime.

«Des membres du consulat lui fournissent une assistance active. Elle est sous protection de la police locale», a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'ambassade britannique à New Delhi.

Bonne intention?

La jeune femme était arrivée en Inde voici près de trois semaines et voyageait à travers le pays. Elle était arrivée à Agra dimanche, selon la police.

Un membre du personnel de l'hôtel, qui n'a pas voulu donner son nom, a assuré que le responsable de l'hôtel avait juste tenté de réveiller la jeune femme pour qu'elle puisse prendre un train de bonne heure le matin. «Nous ne savons pas ce qu'elle a pensé mais elle a sauté par la fenêtre de sa chambre», a-t-il rapporté.

Touriste suisse agressée

Cette affaire survient au lendemain de la comparution de six Indiens devant la justice pour le viol collectif d'une touriste suisse qui sillonnait l'Inde à vélo avec son mari. Les six hommes ont été placés en détention avant d'être à nouveau interrogés.

L'agression s'est produite vendredi dernier alors que le couple installait une tente dans une zone boisée reculée de l'Etat du Madhya Pradesh (centre). Plusieurs hommes ont alors attaqué le couple, attaché l'homme et violé sa femme en sa présence. La victime, 39 ans, a indiqué à la police avoir été violée par quatre hommes tandis que deux autres étaient présents lors de l'agression. Ils ont aussi volé des effets personnels, notamment un ordinateur, un téléphone portable et 10'000 roupies (174 francs).

Ces affaires relancent le débat sur la sécurité des femmes en Inde, un pays encore largement dominé par les hommes où la justice et la police sont accusées de traiter souvent par le mépris les nombreuses affaires de violences sexuelles.

Le viol collectif d'une étudiante dans un autobus à New Delhi en décembre dernier, décédée des suites de l'agression, avait profondément choqué le pays et fait descendre dans la rue des milliers de femmes en colère.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!