Etats-Unis: Une cambrioleuse appelle la police pour demander un coup de main

Publié

États-UnisUne cambrioleuse appelle la police pour demander un coup de main

Alors qu’elle s’était introduite illégalement dans une maison avec son petit ami, une jeune femme a appelé les forces de l’ordre pour qu’elles les aident à transporter leurs affaires.

Ashializ Roldan-Oscasio a été libérée sous caution.

Ashializ Roldan-Oscasio a été libérée sous caution.

Bureau du shérif du comté de Polk

Ils voulaient se rendre à l’aéroport, c’est en prison que Martin Gonzalez-Garcia et Ashializ Roldan-Oscasio ont atterri. Fin décembre, un cambriolage a été signalé dans un magasin de Poinciana (Floride). En visionnant les images de surveillance, les autorités ont pu identifier un suspect répondant au nom de Martin Gonzalez-Garcia. Impossible toutefois de mettre la main sur cet individu de 23 ans, raconte «The Independent».

Martin Gonzalez-Garcia était recherché pour un autre cambriolage.

Martin Gonzalez-Garcia était recherché pour un autre cambriolage.

Bureau du shérif du comté de Polk

Un peu plus tard dans la journée, la centrale a reçu un appel émanant d’une maison, mais personne n’était au bout du fil. Intrigués, des policiers se sont rendus sur les lieux et ont constaté que personne ne résidait dans ce logement. Après avoir remarqué qu’une porte était mal fermée, les officiers sont entrés pour s’assurer qu’il n’y avait rien à signaler. C’est là qu’ils sont tombés sur Martin Gonzalez-Garcia et sa petite amie Ashializ Roldan-Oscasio, qui n’avaient rien à faire dans cette maison.

Un week-end à New York

Identifié, l’homme a été arrêté pour le cambriolage du magasin, perpétré un peu plus tôt. Il a avoué les faits et expliqué s’être introduit dans cette maison parce qu’il voulait «échapper au froid». Sa petite amie, 22 ans, a fait une déclaration pour le moins surréaliste aux enquêteurs. Elle a en effet expliqué avoir appelé la police pour qu’elle vienne les aider à déplacer leurs affaires. «On a cru qu’elle plaisantait», raconte Grady Judd, shérif du comté de Polk.

La jeune femme espérait également que les officiers les conduiraient jusqu’à l’aéroport, histoire qu’ils puissent passer le week-end à New York. «Les agents les ont vraiment aidés à déplacer leurs affaires, et les ont vraiment pris dans leur voiture, mais ce n’était pas pour aller à l’aéroport…», peut-on lire dans un communiqué plein d’humour, publié sur la page Facebook du bureau du shérif du comté de Polk. Le jeune homme a été mis en examen pour cambriolage et vol, sa petite amie pour cambriolage.

(joc)

Ton opinion