Equateur: Une campagne contre le prochain film de Brad Pitt
Actualisé

EquateurUne campagne contre le prochain film de Brad Pitt

Des associations équatoriennes ont lancé lundi une campagne pour dissuader Brad Pitt de produire un film sur le différend entre le gouvernement et la compagnie pétrolière américaine Chevron.

par
cma

La campagne, lancée sur les réseaux sociaux sous le nom #BradDoTheRightThing (Brad, fais ce qui est juste), vise à collecter des soutiens pour convaincre la star d'Hollywood de renoncer à son projet.

La société de production du célèbre acteur américain, Plan B, a acquis les droit d'un livre consacré à la condamnation de Chevron en Equateur à une amende de 9,5 milliards de dollars pour dégâts environnementaux «afin d'en faire probablement un film», selon les auteurs de la campagne.

Ces derniers craignent que le film basé sur le livre n'épouse la version de la compagnie pétrolière, qui a contesté le jugement devant les tribunaux internationaux, accusant les autorités de Quito de fraude.

«Brad Pitt devrait comprendre la préoccupation du peuple équatorien concernant ses intentions de produire un film qui va propager des mensonges et de la désinformation», indiquent-ils dans une lettre ouverte.

Une initiative bien soutenue

«Nous savons que tu vas faire ce qui est correct et que tu vas t'assurer que ces mensonges n'arrivent jamais jusqu'au grand écran», poursuit le message à l'adresse de l'acteur.

La campagne a reçu le soutien du président Rafael Correa, qui a appelé à envoyer à la star des tweets «pour lui expliquer comment il est manipulé». Figure de la gauche en Amérique latine, M. Correa a déjà convié dans le passé plusieurs célébrités internationales à venir constater sur place les dégâts reprochés à Chevron.

Regroupés dans une association, des indigènes et agriculteurs d'Amazonie sont à l'origine de la condamnation de Chevron en 2011, dont l'amende est l'une des plus importantes dans l'histoire du droit de l'environnement. (cma/afp)

Ton opinion