Ile de la Réunion: Une campeuse réveillée par une éjaculation
Actualisé

Ile de la RéunionUne campeuse réveillée par une éjaculation

Un homme a écopé d'une peine de deux ans de prison pour s'être soulagé sur la tête d'une jeune femme pendant qu'elle dormait dans un camping. Le pervers a été confondu par des tests ADN.

par
gco

Le 21 janvier 2011 vers 5h30, une jeune femme de 24 ans qui dormait à la belle étoile non loin de son compagnon au camping de l'Ermitage, sur la commune touristique de Saint-Gilles-les-Bains (à l'ouest de l'île de La Réunion) a été réveillée de son sommeil par un bruit suspect. «Rapidement, elle se rend alors compte qu'un individu a éjaculé au-dessus de son visage et l'a souillé de sa semence. L'homme est mis en fuite par le compagnon de la jeune femme. Une plainte est alors déposée», relate le site Zinfos974.com.

L'auteur de cette «agression séminale» a été confondu grâce à des expertises scientifiques menées sur des échantillons de sperme recueillis dans la chevelure de la campeuse. Elles ont révélé que le propriétaire du sperme était Jean-François A., un homme de 49 ans habitant dans la région et qui avait déjà été condamné par la justice pour des violences sexuelles, ce qui explique sa présence dans la base de données ADN de la justice française..

En dépit du résultat accablant de deux analyses ADN, Jean-François A. a persisté devant la justice à nier les faits, prétextant une machination. Une ligne de défense qui n'a pas convaincu ses juges lors de sa comparution mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Le pervers a été condamné à deux ans de prison ferme assortis d'un suivi socio-judiciaire de deux ans.

Ton opinion