Mexique : Une candidate aux municipales assassinée dans le sud
Publié

Mexique Une candidate aux municipales assassinée dans le sud

Ivonne Gallegos, candidate aux élections de juin, a été abattue par un groupe d’assaillants qui a pris la fuite samedi dans l’État d’Oaxaca. Une enquête a été ouverte.

Au Mexique, des centaines de politiciens ont été agressés ou tués dans des attaques qui se multiplient en période électorale. (Image d’illustration) 

Au Mexique, des centaines de politiciens ont été agressés ou tués dans des attaques qui se multiplient en période électorale. (Image d’illustration)

AFP

Une candidate aux prochaines élections municipales au Mexique a été assassinée samedi dans l’État d’Oaxaca, dans le sud du pays, ont indiqué les autorités locales et le président du parti conservateur.

«Enquête approfondie»

Ivonne Gallegos a été abattue par un groupe d’assaillants qui a pris la fuite et un homme qui l’accompagnait a été blessé, a indiqué la police d’Ocotlán de Morelos, à 30 km au sud de la capitale d’Oaxaca.

«Nous condamnons fermement le meurtre de notre candidate Ivonne Gallegos Carreño», a écrit Marko Cortés, le président du Parti action nationale (PAN) sur Twitter qui exige «une enquête approfondie, la justice, et des sanctions pour les responsables».

Le gouverneur d’Oaxaca, Alejandro Murat, a également condamné le crime sur Twitter, tandis que le bureau du procureur de l’Etat a indiqué avoir ouvert une enquête.

Des élections seront organisées en juin pour renouveler des sièges de gouverneurs de plusieurs États et de maires.

Nombreuses attaques

Outre la violence liée au crime organisé, des centaines de politiciens ont été agressés ou tués dans des attaques qui se multiplient en période électorale.

Selon un décompte du cabinet de conseil Etellekt, entre septembre 2020 et le 5 mars, 55 hommes politiques ont été tués, dont 14 candidats.

Depuis décembre 2006, date à laquelle le gouvernement a lancé une opération antidrogue controversée, le Mexique a enregistré plus de 300’000 meurtres, selon les chiffres officiels qui ne précisent pas combien de ces crimes sont liés au crime organisé.

(AFPE)

Ton opinion