Une célibataire qui pose sur la pub Migros témoigne
Actualisé

Une célibataire qui pose sur la pub Migros témoigne

LAUSANNE – L'assistante funéraire Sara a joué au mannequin en sous-vêtements. Sans réellement rechercher l'amour de sa vie.

«Il s'agit d'un pari lancé à ma meilleure amie.» Sara confesse la vérité à «20 minutes»: contrairement à ce qu'elle a déclaré dans une émission de la TSR, elle n'a pas répondu par curiosité à l'annonce de la Migros pour participer à une vaste publicité nationale.

«Quand j'ai découvert qu'ils recherchaient des célibataires âgés entre 18 et 40 ans pour poser en sous-vêtements, j'ai envoyé mon dossier avec photos par courriel, explique-t-elle. Non seulement je ne pensais pas être retenue pour ce casting, mais en pluis il s'agissait en réalité pour moi de provoquer ainsi certaines personnes de mon entourage...» Pas question également pour Sara de trouver ainsi l'âme sœur, même si cette blonde de 26 ans est bel et bien célibataire actuellement. «Je ne cherche pas à me caser, et surtout pas de cette manière-là: je préfère rencontrer des gens dans la vrai vie plutôt que de passer par l'intermédiaire d'Internet.» Sara n'a d'ailleurs toujours pas consulté les éventuels messages reçus sur l'adresse électronique communiquée par la Migros pour favoriser les contacts avec elle. «Peut-être que j'irai les lire par amusement.»

Et si c'était à refaire? «Je pense que je m'abstiendrais de postuler. Je ne pensais pas que ça allait être si médiatisé.» L'idée d'apparaître légèrement vêtue dans des spots TV ne la dérange pas pour autant. «Mais ce qui est indiqué dans la pub sur mon compte n'est pas correct!» s'insurge-t-elle. La formule dit qu'«elle n'est pas compliquée». Sara trouve cette façon de vendre ces célibataires non professionnels pas très classe.

Frédéric Nejad

Ton opinion