Zurich: «Une cellule de l'EI est installée à Winterthour»
Actualisé

Zurich«Une cellule de l'EI est installée à Winterthour»

Quatre personnes domiciliées dans la localité zurichoise sont parties faire le jihad cette année. Une cinquième en aurait fait de même récemment, selon un expert.

par
ced/ofu

«Un homme vivant à Winterthour s'est radicalisé au cours des derniers mois. Il est parti récemment en Syrie.» C'est ce qu'a raconté mardi Kurt Pelda, journaliste et connaisseur de la Syrie, au quotidien «Landbote». Il s'agirait de la sixième personne domiciliée dans la localité zurichoise qui est déjà partie faire le jihad (voir encadré). Quatre individus ont quitté la Suisse cette année. L'homme dont parle Kurt Pelda serait le cinquième.

L'expert interrogé par le journal alémanique affirme par ailleurs que plusieurs autres jeunes de Winterthour se sont radicalisés au cours des derniers mois. Il en est persuadé: «Le groupe Etat islamique dispose d'une cellule à Winterthour. Elle est liée d'une manière ou d'une autre à la mosquée An'Nur.»

Un groupe de travail pour lutter contre la radicalisation

Le politicien local Blerim Bunjaku (PS) est lui aussi du même avis: «J'ai entendu parler de plusieurs jeunes radicalisés de Winterthour qui souhaitent rejoindre les rangs de l'EI en Syrie», a-t-il expliqué au «Landbote».

Atef Sahoun, le président de l'association qui gère le lieu de prière cité par Kurt Pelda, dément ces accusations. Il assure que toute personne montrant des signes de radicalisation est exclue de la mosquée An'Nur. Les autres mosquées et associations musulmanes de la région, interrogées par le «Landbote», assurent ne pas connaître non plus de jeunes radicalisés.

Blerim Bunjaku vient désormais de créer un groupe de travail pour éviter que des jeunes ne se fassent endoctriner. Le socialiste veut notamment venir en aide aux mosquées qui, selon lui, ne savent pas comment aborder le problème et qui se sentent délaissées par les autorités.

Contacté, le Ministère public de la Confédération n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

La mosquée An'Nur appréciée des jihadistes?

En juin de cette année, on apprenait que trois Zurichois sont partis faire le jihad en Syrie. Selon la télévision alémanique SRF, tous ont suivi des entraînements de boxe thaïe auprès de Valdet Gashi. L'Allemand a rejoint les rangs du groupe EI en janvier et serait mort cet été, selon son frère.

Mis à part le sport, les trois jeunes Zurichois avaient un autre point commun. Ils avaient tous trois l'habitude d'aller prier à la mosquée An'Nur à Winterthour. Contacté en juin, le président de l'association - qui gère le lieu de prière - avait assuré que la radicalisation des jihadistes ne s'est pas faite au sein de sa mosquée.

Ton opinion