Suisse romande: Une cellule ouvre pour soigner les cas de Covid long
Publié

Suisse romandeUne cellule ouvre pour soigner les cas de Covid long

Le Centre hospitalier du Valais romand et l’Hôpital Riviera-Chablais mettent en commun leurs forces pour soigner les patients souffrant de séquelles du Covid-19. La crainte est que le nombre de cas prenne de l’ampleur et devienne un problème de santé publique.

par
SAM
Ouverture d’une cellule de consultations pour les cas de Covid long entre Rennaz et Martigny
Ouverture d’une cellule de consultations pour les cas de Covid long entre Rennaz et MartignyHôpital Riviera-Chablais 

Difficultés respiratoires, grosse fatigue, maux de tête, douleurs thoraciques, anxiété, dépression ou encore troubles du sommeil. Ces symptômes peuvent perdurer pour les patients touchés par le Covid-19, voire les empêcher de reprendre une vie normale. Face à cette réalité et l’absence de réponses politiques à ce problème de santé, le Centre hospitalier du Valais romand (CHVR) et l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) ont ouvert le 1er mars dernier une cellule dédiée aux cas du Covid long, à Martigny (VS) et à Rennaz (VD), annoncent-ils dans un communiqué.

Nicolas Garin, chef du Service de médecine de l’HRC, note qu’«avec plus de 560'000 cas de COVID-19 en Suisse, le Covid long va devenir un problème de santé publique». La cellule créée regroupe des pneumologues, des psychiatres ainsi que des physiothérapeutes et des infirmiers spécialisés et collabore également avec les services de psychiatrie du CHVR, de l’HRC et de la Fondation de Nant à Corsier-sur-Vevey.

Bien que les établissements hospitaliers ne disposent actuellement pas de chiffres solides sur le nombre de patients souffrant de Covid long, Pierre-Olivier Bridevaux, médecin-chef du service de pneumologie de l’Hôpital du Valais et qui est à l’origine de la création de la structure, met en garde dans «Le Nouvelliste» : «L’OMS estime que 10% des patients sont concernés douze semaines après l’infection. Si cette estimation se vérifie, le Covid long affecterait déjà environ 60 000 personnes en Suisse. Les premières constatations faites dans notre pays confirment en tout cas que la problématique n’a rien d’anecdotique et qu’elle risque de prendre de l’ampleur.»

La cellule de consultation pour les cas de Covid long fonctionne deux jours par semaine à l’Hôpital Riviera-Chablais de Rennaz et deux autres jours l’hôpital de Martigny. Ce type de structure existe aussi aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Ton opinion