Actualisé 14.12.2008 à 18:17

RussieUne centaine de manifestants d'opposition interpellés

Les forces de l'ordre ont interpellé quelque 150 personnes dimanche lors de manifestations non autorisées de l'opposition à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Les militants répondaient à l'appel de l'ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov.

«Environ 90 personnes» ont été interpellées à Moscou et «60 à Saint-Pétersbourg» pour tentatives de participation à des manifestations non-autorisées, ont indiqué à l'AFP les porte-parole des polices locales.

A Moscou, les manifestants ont été interpellés sur la place Trioumfalnaïa, dans le centre, où un rassemblement interdit par la mairie était prévu à 14h00 (12h00 suisses). Des centaines de membre des forces anti-émeutes se trouvaient sur place.

Kasparov absent

Un des dirigeants du mouvement d'opposition «L'Autre Russie», également chef du parti national-bolchevique, Edouard Limonov, a été embarqué dans un véhicule de la police de même qu'un de ses proches, Alexandre Averine, a annoncé ce dernier, joint sur son portable par l'AFP.

M. Kasparov, qui n'a pas été vu parmi les manifestants, a tenté de se rendre au rassemblement mais n'y est pas parvenu en raison de la forte présence policière, a affirmé sa porte-parole à l'AFP.

La ville de Moscou avait refusé que la manifestation, destinée à protester contre la politique du président Dmitri Medvedev et du gouvernement de Vladimir Poutine, se tienne place Trioumfalnaïa, affirmant que d'autres manifestations y étaient prévues.

Nouveau mouvement d'opposition

A Saint-Pétersbourg, une dizaine de personnes qui voulaient participer à une «marche de désaccord» ont été également interpellées. La police locale a indiqué qu'en tout 60 personnes avaient été interpellées dans cette ville.

Quelque 300 personnes, selon la police, ont participé à un autre rassemblement, autorisé celui-là, dans le square Tchernychevski, dans le centre, scandant «La Russie sera libre» et «Nous avons besoin d'une autre Russie».

Ces interpellations sont intervenues au lendemain du lancement par M. Kasparov d'un nouveau mouvement d'opposition, baptisé «Solidarnost». Le premier congrès a eu lieu samedi dans la banlieue de Moscou. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!