Actualisé 05.03.2012 à 12:53

Vente aux enchèresUne céramique estimée à 10 millions de francs

Une céramique extrêmement rare fabriquée il y a près de mille ans dans un four impérial de Chine va être mise aux enchères début avril à Hong Kong.

Cette coupelle pourrait atteindre les 80 millions de francs lors de sa vente aux enchères.

Cette coupelle pourrait atteindre les 80 millions de francs lors de sa vente aux enchères.

Cette coupelle ronde en forme de fleur, dont les bords sont pincés délicatement à six endroits pour dessiner des pétales, date de la dynastie des Song du Nord (960-1127). Il s'agit d'une céramique «Ru», du nom de l'un des cinq grands fours officiels opérant sous les Song.

D'une couleur céladon d'un bleu vert très pâle, tirant vers le gris et imitant le jade, les céramiques «Ru» sont les plus rares de Chine. On estime qu'il reste 79 pièces intactes dans le monde, pratiquement toutes dans des musées.

Seules six «Ru» demeurent dans des collections privées, dont la coupelle «rince-pinceaux» mise en vente, qualifiée de «star de la saison» par le vice-président de Sotheby's Asie, Nicolas Chow.

«C'est la première fois en trente ans que Sotheby's met aux enchères une pièce de céramique aussi rare. Je pense qu'on ne peut pas trouver plus rare», a-t-il affirmé, en vantant la couverte onctueuse, presque translucide, de la céramique.

Constituant selon Sotheby's un exemplaire unique au monde, elle sera mise en vente le 4 avril à Hong Kong et pourrait atteindre 80 millions de francs.

Parmi les autres pièces mises en vente figurent un large plat bleu et blanc du début de la dynastie des Ming (1368-1644) et un bol Anhua du règne de l'empereur Xuande (1426-1435) orné de motifs de dragons. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!