Actualisé

ZurichUne chaîne de garderies fait son nid en Suisse

Une filiale est déjà ouverte, deux autres le seront cet été chez les Alémaniques. Genève pourrait suivre.

par
Eva Grau

C'est du jamais vu en Suisse.­ La première chaîne de crèches est lancée. L'idée? Créer des structures d'accueil de la petite­ enfance sous la même enseigne, comme autant de filiales d'une seule entreprise.

A Zurich, où a ouvert la première garderie, les enfants ont tous des casquettes au logo de la chaîne. «Nous voulons que nos clients sachent à quoi s'attendre lorsqu'ils viennent chez nous, explique Christina Weber, cofondatrice de Globe­garden. Nous n'imposons pas d'uniforme, comme dans les écoles anglaises, mais nous réfléchissons à uniformiser les tenues dans toutes nos filiales. Cela permet aussi d'identifier plus facilement les enfants lors des sorties.» Un concept qui plaît: après Zurich, deux autres crèches suivront cet été à Zoug et à Schaffhouse.

«Ce système de chaînes existe déjà à l'étranger, mais elles ne s'adressent qu'aux gosses de riches», commente Manuel Tornare, député genevois. Mais la firme alémanique se défend de vouloir s'adresser uniquement à une élite. «Nous ciblons les familles où les deux parents travaillent à plein temps, peu importe qu'ils soient employés à la Migros ou banquiers», dit Christina ­Weber.

La chaîne serait-elle donc le McDo des crèches? «Jamais! L'accueil d'enfants est incompatible avec la production de masse!» A Genève, où Globegarden songe à s'implanter en 2011 ou 2012, Manuel Tornare est clair: pas question de garderie «fast-food style». «L'établissement devra répondre aux normes cantonales. Or, on nous dit souvent qu'elles sont trop sévères.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!