New York: Une chaise de J.K. Rowling adjugée 394'000 dollars
Actualisé

New YorkUne chaise de J.K. Rowling adjugée 394'000 dollars

Le meuble ne paie pas de mine mais il a contribué à l'existence de la saga Harry Potter. Ce qui a encouragé les acheteurs.

L'auteure a parsemé le siège de mots écrits à la peinture.

L'auteure a parsemé le siège de mots écrits à la peinture.

photo: AFP

Une modeste chaise en bois, utilisée par l'auteure britannique J.K. Rowling pour écrire les deux premiers tomes de sa série best-seller Harry Potter, a été vendue 394'000 dollars (382'500 fr.), mercredi, lors d'enchères à New York.

Lors de pré-enchères sur internet, la chaise de 1930 sur laquelle l'auteure avait peint sur le tour du siège les mots «J'ai écrit/Harry Potter/en étant assise/sur cette chaise», avait déjà atteint 150'000 dollars (145'500 fr.).

Après treize enchères par téléphone mercredi, elle a été adjugée finalement à 394'000 dollars.

Déjà vendue deux fois

J.K. Rowling, quand elle n'écrivait pas dans les cafés, avait utilisé cette chaise pour rédiger «Harry Potter à l'école des sorciers», paru au Royaume-Uni en 1997, et «Harry Potter et la Chambre des secrets» (1998), les deux premiers des sept tomes de sa saga.

Selon la maison d'enchères Heritage Auctions, qui a conduit la vente, elle l'avait donnée en 2002 pour de premières enchères au profit d'une association luttant contre les violences faites aux enfants. Elle avait alors écrit à la peinture rose, dorée et verte, à la fois sur le tour du siège et sur les barreaux. Sur les barreaux, on peut lire: «Vous pouvez ne pas/me trouver jolie/ mais ne jugez pas/sur ce que vous voyez.» Le haut du dossier porte la signature de l'auteure.

La chaise faisait partie d'un lot de quatre sièges dépareillés qui lui avaient été donnés en 1995 pour son appartement subventionné, quand elle était une jeune mère célibataire vivant à Edimbourg, en Ecosse.

«Mon dos n'est pas triste»

La chaise, vendue une deuxième fois aux enchères pour 19'555 livres sterling (27'000 fr.) en 2009, était accompagnée d'un certificat signé de l'auteure elle-même, écrit avant la première vente, qui en précise la provenance et ajoute: «Mon côté nostalgique est un peu triste de la voir partir, mais pas mon dos.»

La série Harry Potter a été traduite dans 67 langues et s'est vendue à plus de 450 millions d'exemplaires. Adaptée au cinéma, elle a fait de J.K. Rowling, 50 ans, une multi-millionnaire. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion