Actualisé 15.01.2016 à 09:05

Chine-Taïwan

Une chanteuse crée un incident diplomatique

Une star de K-pop taïwanaise qui habite en Corée du Sud a agité le drapeau de son île dans un clip. Ce geste a provoqué l'ire de la Chine.

Tout a commencé quand Chou Tzu-yu, 16 ans, chanteuse de TWICE, groupe de pop coréenne constitué de neuf jeunes filles, a brandi un drapeau taïwanais dans une vidéo mise en ligne récemment.

Des internautes chinois ont vu rouge, accusant la chanteuse de militer pour l'indépendance de Taïwan à quelques jours des élections de samedi sur l'île séparée de la Chine depuis 1949, date de la fuite des nationalistes du Kuomintang (KMT) après la victoire des communistes restés sur le continent. La Chine considère toujours Taïwan comme une partie intégrante de son territoire qu'elle peut reprendre par la force le cas échéant.

D'après la presse taïwanaise, la chaîne de télévision chinoise Anhui a annulé un concert prévu par TWICE à l'occasion du Nouvel an chinois. Chou Tzu-yu a également vu lui échapper une campagne publicitaire sud-coréenne du fabricant chinois de smartphones Huawei.

L'agence de la jeune fille, JYP Entertainment, a suspendu ses activités en Chine et publié une série de communiqués pour éclaircir sa position. «Elle est née à Taïwan et ses relations avec Taïwan sont indéfectibles», dit le dernier texte en date publié jeudi.

«Toutefois, tous les Taïwanais ne sont pas des militants indépendantistes. Tzu-yu n'a jamais fait de remarques en faveur de l'indépendance de Taïwan et les rumeurs qui circulent sur internet sur son soutien à l'indépendance sont sans fondement».

«Elle comprends le principe d'«une seule Chine» et le respecte». Un consensus tacite entre Pékin et Taipei veut qu'il n'y ait qu'«une seule Chine» et laisse à chaque partie le loisir de l'interpréter comme elle l'entend.

Katy Perry aussi

La vidéo de la discorde montre Chou et les trois membres japonaises de TWICE tenant dans chaque main le drapeau sud-coréen et leur drapeau d'origine.

Taïwan devrait tourner le dos samedi à des années de rapprochement avec la Chine. Tsai Ing-wen, candidate du parti d'opposition, plus méfiant envers Pékin, est donnée gagnante à la présidentielle.

Les deux principaux candidats ont apporté leur soutien à la jeune chanteuse, expliquant qu'elle n'avait fait que témoigner de sa fierté envers l'emblème national. Ce n'est pas la première fois que le drapeau taïwanais sème le trouble dans le monde du spectacle.

En 2015, la chanteuse américaine Katy Perry avait fait jaser quand elle était apparue en concert à Taipei en se drapant dans les couleurs taïwanaises. En 2013, la Taïwanaise Deserts Chang dû annuler un spectacle en Chine après avoir brandi le drapeau de l'île lors d'un concert à Londres. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!