«Récompense»: Une chaussure pour le pied du journaliste irakien
Actualisé

«Récompense»Une chaussure pour le pied du journaliste irakien

Le chef d'une famille palestinienne influente de Cisjordanie offre une de ses filles en mariage au journaliste qui a jeté ses savates au visage de George W. Bush.

Ahmad Salim Joudeh, 75 ans, a déclaré que si M. Zeidi le souhaite, la famille Joudeh est prête à emmener avec sa dot une de ses filles disponibles en Irak.

«Nous en serions honorés», a souligné M. Joudeh avant d'annoncer que le clan fort de 500 membres a collecté 30.000 dollars (21.300 euros) pour assurer la défense du journaliste.

Dimanche au cours d'une conférence de presse commune du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et de George W. Bush, Mounthadar al-Zeidi, correspondant de la chaîne irakienne Al-Bagdadiya, basée au Caire, avait jeté ses chaussures l'une après l'autre en direction du président américain.

Détenu pour offense à un chef d'Etat étranger, le journaliste est passible d'une peine maximale de deux ans d'emprisonnement. Le dossier est instruit par un juge qui, après examen des faits, pourra demander, ou non, le renvoi de l'affaire devant un tribunal. Ce processus peut prendre plusieurs mois.

Mardi, la Maison Blanche avait estimé qu'il appartenait aux autorités irakiennes de déterminer s'il y a lieu de sanctionner le journaliste.

Ton opinion