Une chienne et un chat rescapés des flammes
Actualisé

Une chienne et un chat rescapés des flammes

Un incendie a ravagé une ferme hier matin, sans faire de victimes. Deux sauvetages animaliers apaisent la peine des résidents.

Alors que le rural brûlait depuis deux heures de temps, les pompiers ont appris que «Luna», la chienne des locataires, se trouvait peut-être encore à l'intérieur. «Les enfants pleuraient. Ils m'ont dit qu'elle n'était pas maline, qu'elle n'aurait pas pu s'échapper», explique le commandant des pompiers, Claude Bidlingmeyer.

Ni une ni deux, pendant qu'un collègue surveillait l'avant-toit, le courageux Rollois a ouvert la porte d'entrée et a aperçu l'animal vivant. «Il était apeuré et terré au bas d'un escalier. Le feu était partout autour de lui et ses pattes baignaient dans l'eau. Heureusement que nous avions pu stopper le feu à cet endroit.»

Porté disparu, le chat de la famille a aussi été retrouvé sain et sauf, vers 16 h. «Il était sur une chaise dans la cuisine assez préservée», témoigne son sauveteur, le chef d'intervention Stéphane Dufour. Quelques vaches ont aussi été sorties à temps.

La gestion de l'eau a été très difficile en raison de la présence d'une seule borne hydrante à proximité de la ferme. «Nous avons tiré un tuyau de plus d'un kilomètre pour aller en chercher au village», précise-t-il. Les moyens déployés témoignent de l'importance de l'incendie: près de 70 hommes du SDIS de l'Etraz, de Gimel et de Nyon sont venus à bout du sinistre en plus de trois heures. Son origine reste inconnue. Une enquête a été ouverte.

Sophie Roselli

Ton opinion