Grève des pilotes chez Lufthansa: Une cinquantaine de vols annulés
Actualisé

Grève des pilotes chez LufthansaUne cinquantaine de vols annulés

Les pilotes de la compagnie allemande Lufthansa ont entamé mardi un mouvement de grève, le quatrième depuis fin août sur fond de conflit concernant les fins de carrière.

La cessation du travail a démarré à 08h00 et doit se prolonger jusqu'à 23h00. Elle concerne les vols long-courriers assurés par des avions de type Airbus A380, Boeing B747, Airbus A330 et Airbus A340, avait fait savoir le syndicat allemand de pilotes Cockpit, à l'origine de cette grève.

Au total, 25 vols long-courriers au départ de Francfort sur 57 ont été annulés en raison de cette grève et presque autant qui devaient revenir à Francfort. Le transporteur avait expliqué lundi avoir fait appel à des personnels volontaires pour pouvoir opérer tout de même 32 liaisons au départ de son hub.

«Nous sommes confiants quant au fait que nous allons pouvoir opérer les 32 vols que nous avons prévus au départ de Francfort», a déclaré à l'AFP un porte-parole de Lufthansa. «La situation à Francfort est très calme. L'impression qui domine, c'est qu'il s'agit d'une journée normale», a-t-il ajouté, précisant toutefois que les annulations affectaient quelque 20'000 passagers.

Pas de pagaille

Les grèves chez Lufthansa n'ont jusqu'à présent engendré aucune pagaille comme on peut en voir dans d'autres pays européens. Les voyageurs sont traditionnellement prévenus à l'avance par SMS ou courrier électronique et prennent généralement leurs précautions, en changeant de vol par exemple.

Depuis l'échec fin août des discussions entre direction et syndicat sur les conditions de départ en préretraite, Cockpit a déjà organisé trois grèves de plusieurs heures qui ont conduit à l'annulation de près de 500 vols au total, pour le moment essentiellement sur les liaisons intérieures et européennes. La dernière en date avait eu lieu le 10 septembre à Munich.

L'arrêt de travail de mardi survient au moment où les pilotes d'Air France viennent tout juste de mettre fin à une grève de quatorze jours - un record -, liée au projet de la direction de développer la filiale à bas coût Transavia France. (ats)

Ton opinion