Afrique du Sud: Une cinquième femme pour Jacob Zuma?
Actualisé

Afrique du SudUne cinquième femme pour Jacob Zuma?

Le président sud-africain, 72 ans, a laissé entendre qu'il pourrait épouser une cinquième femme pour l'accompagner pendant ses vieux jours.

Une cinquième femme pourrait s'inviter sur la photo. (DR)

Une cinquième femme pourrait s'inviter sur la photo. (DR)

En visite mardi dans un township de Durban, dans sa province natale du KwaZulu-Natal (est), le président polygame a déclaré en zoulou à l'assistance «Angakayakhi indlu yokugugela... laba ngisabathathile nje», c'est-à-dire «J'ai des femmes, mais il me faut encore épouser la dernière». Cette déclaration a été accueillie par des applaudissements, des rires et des youyous dans l'assistance, essentiellement composée de personnes âgées, a raconté The Star.

Avant de faire cette confidence, d'humeur badine selon le journal de Johannesburg, M. Zuma avait insisté dans un discours sur le rôle des personnes âgées dans la société, et la nécessité de les aimer et de les respecter.

Une vingtaine d'enfants

Selon Sihawu Ngubane, professeur à l'Université du KwaZulu-Natal cité par The Star, il est assez courant dans la culture zouloue que des hommes polygames prennent une dernière femme, parfois la jeune sœur d'une des épouses, sur leurs vieux jours. «La responsabilité de s'occuper du mari pendant ses vieux jours incombe surtout à la dernière épouse, qui est souvent plus jeune que les autres femmes et est plus agile en cas d'urgence», a-t-il relevé.

Jacob Zuma, qui a une vingtaine d'enfants, s'est marié six fois. Il a actuellement quatre épouses entretenues par l'État, au grand dam de certains contribuables sud-africains qui estiment que la somme consacrée au(x) conjoint(s) du chef de l'État devrait être forfaitaire. Il a notamment été marié avec Nkosazana Dlamini-Zuma, ancienne ministre et actuelle présidente de la Commission de l'Union africaine, dont il a divorcé en 1998. Le président sud-africain, qui a été hospitalisé en juin pour surmenage et a beaucoup maigri ces derniers temps, a affirmé dimanche qu'il allait désormais «parfaitement bien», évoquant un simple «coup de fatigue» lié à la campagne des élections générales qu'il a remportées en mai. (afp)

Ton opinion