«Salonica»: Une cité meurtrie aux multiples cultures
Actualisé

«Salonica»Une cité meurtrie aux multiples cultures

L'histoire tragique de la communauté juive de Salonique est au centre du film de Paolo Polini.

Entre les Balkans et la Méditerranée, l'Europe et l'Orient, il y a Salonique. Avant la Seconde Guerre mondiale, la population juive représentait plus de la moitié des habitants de cette ville du nord de la Grèce, et le judéo-espagnol se parlait à chaque coin de rue. L'invasion nazie y mettra un terme. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, 98% des juifs de Salonique ont été déportatés et exterminés.

Le réalisateur lucernois Paolo Polini nous raconte l'histoire d'une cité au destin particulier, en la décrivant telle qu'elle est aujourd'hui. Il fait témoigner les derniers membres de la communauté juive, et s'intéresse également aux Tsiganes, aux immigrés russes ainsi qu'aux Grecs macédoniens ultranationalistes.

Le documentaire de Polini est mené avec intelligence, donnant la parole à ceux qui ont vu l'atrocité et racontent leur passé avec nostalgie. On lui reprochera tout de même une absence de mise en contexte qui pourrait perdre un spectateur mal informé.

(win)

«Salonica»

De Paolo Poloni.

Ton opinion