Actualisé 24.02.2016 à 13:48

GenèveUne clinique privée refuse d'accueillir Warluzel

L'avocat genevois poursuivi pour tentative de meurtre devait être transféré à la Colline. L'établissement refuse, invoquant un récent incident avec le personnel des HUG.

von
dra
photo: Keystone

Très atteint dans sa santé tant physique que psychologique et libéré sous caution le 15 février, Dominique Warluzel devait quitter l'unité carcérale de l'Hôpital universitaire de Genève pour intégrer la clinique privée de la Colline. Mais celle-ci ne veut plus accueillir le célèbre avocat genevois, prévenu de tentative de meurtre pour avoir tiré un coup de feu en direction d'une

de ses employées le 2 janvier dernier à l'Hôtel de la Réserve à Bellevue. Selon la «Tribune de Genève», l'établissement s'est rétracté à la suite d'un incident survenu au début du mois. Dominique Warluzel aurait rudoyé un aide-soignant des HUG.

Me Barillon, avocat de l'homme de loi terrassé par deux AVC ces dernières années, assure avoir trouvé une solution de rechange qui réponde aux garanties exigées par la justice et qui permettre à son client de recevoir des soins adéquats. Vendredi prochain, Dominique Warluzel devrait être transféré dans un nouvel établissement médical dont le nom reste pour l'heure inconnu.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!