Actualisé 27.07.2012 à 17:50

Europa League

Une collision à éviter au Stade de Genève

En s'imposant à Erevan en Europa League, Servette a gagné le droit de défier Rosenborg le 2 août à la Praille. Mais le match amical Benfica-Juventus prévu la veille pourrait poser problème.

de
J.-Ph. Pressl-Wenger

Une société qui met sur pied des événements sportifs a loué le Stade de Genève le 1er août pour un match amical entre le Benfica Lisbonne et la Juventus de Turin. Cette manifestation entre en collision avec le protocole de l'UEFA pour les Coupe d'Europe. Celui-ci stipule que l'équipe évoluant à l'extérieur doit pouvoir s'entraîner, la veille de la rencontre officielle, dans le stade où elle est censée jouer et ceci à la même heure que celle prévue pour le match du lendemain.

La partie entre Benfica et Juventus devrait débuter à 19h. Servette – Rosenborg est fixé à 19h45. Les Norvégiens, selon les règlements disposeraient de la pelouse de la Praille au moment de… la mi-temps du match de gala!

Quelles solutions ?

Face à ce casse-tête, plusieurs options sont ouvertes. Premièrement, les Norvégiens acceptent de s'entraîner non pas à 19h45, mais plus tôt dans l'après-midi ou plus tard le soir. «Nous sommes en contact avec le manager de Rosenborg, avec qui nous entretenons de bons rapports, et nous espérons que le club se montrera conciliant, a expliqué Arpad Soos, le directeur sportif du Servette FC. Ils devraient nous informer sur leur prise de position vendredi encore.»

Deuxièmement, le match Benfica – Juve pourrait éventuellement être repoussé, ce qui permettrait aux joueurs de Rosenborg d'effectuer leur séance à l'heure prévue. Finalement, si les négociations entre le club norvégien et Servette se soldaient par un refus, personne ne sait vraiment qui devrait trancher.

«Le match aura lieu à 19h»

Du côté de l'organisation du match entre Portugais et Italiens, tout semble limpide. Joint par téléphone, Gaetano Marotta s'est montré catégorique : « je peux vous assurer que ce match débutera le 1er août à 19h au Stade de Genève, j'ai toutes les autorisations. Il n'est pas question de le décaler », a asséné la cheville ouvrière de la manifestation. «De ce que je sais, les Norvégiens de Rosenborg s'entraîneront soit avant, soit après le match.» Dans tous les cas, les trois parties ont tout intérêt à trouver un compromis pour qu'au final le bon sens l'emporte.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!