Bex: Une combinaison volante établit un nouveau record
Actualisé

BexUne combinaison volante établit un nouveau record

Une combinaison révolutionnaire a été testée dimanche. Elle permet de planer sur des distances jamais vues.

par
Joël Burri

«J'ai été étonné par l'impression de vitesse que j'avais en regardant les voitures sur l'autoroute en dessous», explique Olivier Vietti-Teppa, passionné de chute libre, qui a notamment testé l'an passé un parachute dessiné par Léonard de Vinci.

Ce n'est pourtant pas la première fois que ce Valaisan revêtait une combinaison de vol. Mais celle du Vaudois Boris Vonlanthen, surnommé Gibolin, lui a permis de planer mieux qu'avec n'importe qu'elle autre flying-suite.

Pour chaque mètre d'altitude perdu, il a pu parcourir 3,7 mètres horizontalement, grâce à ce vêtement composé de plus de 300 pièces de tissus. Un tel «angle de planée» est un record. Les meilleures combinaisons actuelles atteignent une valeur de 3.

Ce vol d'essai a eu lieu depuis un avion. Mais les flying-suites sont aussi utilisées pour s'élancer depuis des falaises. Si elle permet de planer, la combinaison nécessite un parachute pour l'atterrissage.

L'inventeur de cette combinaison travaille depuis huit ans à la conception de tenues permettant aux humains de se laisser porter par l'air. Baptisé «Giboline 3», le modèle testé dimanche est sa troisième création. «J'ai repris les meilleures idées des deux premières Gibolines», explique-t-il. Physiothérapeute, il dit s'inspirer de l'anatomie.

Le saut de dimanche a montré la validité des idées de Boris Vonlanthen, qui espère qu'elles seront exploitée par un fabriquant.

Ton opinion