Actualisé 22.04.2008 à 20:28

Une comédie romantique cousue de fil blanc

«27 Robes». Anne Fletcher abandonne la danse et se lance dans le genre romantique. Forcément, ça swingue moins.

Jane est la meilleure amie idéale. En témoignent les 27 robes de demoiselle d'honneur qui envahissent son armoire. A force de contenter son entourage, elle semble pourtant s'être oubliée au passage. A quand son mariage à elle toute seule?

Après avoir réalisé «Sexy Dance» premier du nom et produit le numéro deux, la réalisatrice Anne Fletcher s'attaque à l'un des genres les plus exploités à Hollywood: la comédie romantique. Tous les ingrédients sont réunis: une jeune actrice splendide (Katherine Heigl), un patron aux faux airs de Ben Affleck (Edward Burns), la super copine aux mœurs légères (Judy Greer), le jeune journaliste au sourire parfait (James Marsden), et l'amour qui reste plus fort que tout.

Les femmes pourraient mordre, les hommes beaucoup moins. Le scenario est convenu et l'histoire se dénoue sans surprises. Une scène d'essayage de robe, une autre de chant et une troisième d'effusion sentimentale sous la pluie, «27 robes» n'a franchement rien d'exceptionnel, mais risque malgré tout de trouver son public au sein des femmes trentenaires en mal d'amour.

Winnie Covo

«27 Robes»

De Anne Fletcher, avec Katherine Heigl, Edward Burns **

De Anne Fletcher, avec Katherine Heigl, Edward Burns **

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!