Actualisé 06.07.2010 à 20:03

Pédophilie en AutricheUne commission dépose la première plainte

Une commission chargée d'enquêter sur les cas de sévices sexuels dans les institutions catholiques autrichiennes a déposé une première plainte.

Une école de Vienne où un garçon de 11 ans aurait été violé est dans la ligne de mire, ont rapporté mardi les médias autrichiens.

L'ordre des Frères des écoles chrétiennes, qui gère l'école concernée, a nié les accusations, tout en précisant que l'affaire en question avait déjà été jugée dans les années 1990.

La commission, mise en place par l'Eglise d'Autriche après une série de révélations de cas de pédophilie en mars, a porté plainte contre l'un des membres de cet ordre sur la base des déclarations d'une femme dont le fils aurait été violé de manière répétée en 1993, selon la radio publique Oe1.

Les Frères des écoles chrétiennes ont cependant rejeté ces affirmations au cours d'une conférence de presse, ajoutant que les enquêtes précédentes ont prouvé l'innocence des suspects. «Nous sommes prêts à admettre les erreurs que nous avons commises, mais nous demandons à tout le monde de s'en tenir à la vérité», a déclaré le responsable local des Frères des écoles chrétiennes, Johann Gassner.

«Le parquet peut de nouveau enquêter, il ne trouvera rien», a dit aux journalistes l'avocat de l'Ordre, Farid Rifaat. Certaines personnes utilisent la commission pour «déterrer de vieilles affaires», a-t-il poursuivi.

Des membres de la commission ont quelques doutes sur les allégations de la mère du suspect, qui avaient déjà conduit au procès dans les années 1990, rapporte Oe1. Le principal suspect a été suspendu pour la durée de l'enquête. Il a démenti «toute agression sexuelle», mardi devant les journalistes.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!