Affaire des Nord-Coréens: Une commission du National «irritée»
Actualisé

Affaire des Nord-CoréensUne commission du National «irritée»

La commission de la politique de sécurité du National a vu rouge en apprenant que des étudiants nord-coréens avaient effectué à des exercices de tir à Chancy (GE).

La commission de la politique de sécurité du National exige qu'une telle affaire ne se reproduise plus. Au vu de la situation politique actuelle, un tel exercice n'est pas opportun, a affirmé le président Thomas Hurter (UDC/SH) mardi devant la presse. L'incident a été commenté en commission. Pour certains, l'Etat ne peut pas décréter un embargo contre la Corée du Nord et autoriser ensuite ses ressortissants à faire des exercices de tir.

Désormais, le Centre de politique de sécurité, situé à Genève, a révisé son code de conduite. Quant au Département des affaires étrangères (DFAE) qui le chapeaute, il va élaborer un concept pour les loisirs et le temps libre des étudiants.

Avant de prendre des mesures, la commission attend le rapport d'analyse de l'incident promis par le Département de la défense (DDPS) d'ici l'automne. Thomas Hurter a réfuté les reproches selon lequels les services d'Ueli Maurer s'en tiraient à bon compte après ce dérapage. (ats)

Ton opinion