Actualisé 19.10.2009 à 19:03

Afghanistan

Une commission ordonne l'invalidation de votes

La commission d'enquête sur les fraudes à l'élection présidentielle afghane a ordonné lundi l'invalidation d'un «certain pourcentage» de bulletins.

Cette décision renforce l'hypothèse d'un second tour à moins d'un arrangement entre le sortant Karzaï et son principal rival Abdullah.

Selon l'AFP, la Commission des plaintes électorales (ECC) n'a pas indiqué quel candidat a perdu combien de voix. Et personne n'était en mesure d'affirmer de manière certaine lundi soir que Hamid Karzaï passait sous la barre des 50% ou si l'autre autorité, la Commission électorale indépendante (IEC), chargée, elle, de prononcer le résultat officiel, suivra ou non les conclusions de la première.

Flou

Deux mois après le scrutin, le flou complet régnait donc encore lundi sur l'issue de cette élection controversée, alors que la communauté internationale, qui poussait ces derniers jours M. Karzaï et Abdullah Abdullah, à trouver un accord, réclame une issue rapide.

Dans la matinée, M. Karzaï s'est engagé auprès du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à «respecter le processus constitutionnel» en cours dans son pays, a déclaré à New York la porte-parole de M. Ban, Michèle Montas.

A Kaboul, l'ECC a annoncé dans un communiqué avoir trouvé «des preuves claires et convaincantes de fraudes» dans 210 bureaux de vote (sur 25.450 au total), dont elle ordonne l'invalidation des bulletins. Pour les mêmes raisons, l'ECC ordonne à l'IEC l'invalidation d'un «certain pourcentage des voix de chaque candidat», sans plus de précisions.

Une organisation américaine d'observateurs électoraux, Democracy International, a affirmé que ses calculs «suggèrent» que les invalidations ordonnées vont «réduire le score du président Hamid Karzaï à environ 48,29%».

L'IEC doit ensuite annoncer les résultats officiels du scrutin en tenant compte, en théorie, de ces invalidations. L'annonce est attendue d'ici quelques jours, peut-être mercredi.

Un diplomate occidental a lui aussi évoqué un score corrigé de 48% pour M. Karzaï. L'ECC, contactée par l'AFP, a refusé de confirmer cette information.

Fortes tensions

En cas de second tour, M. Karzaï affronterait l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, crédité lui de 27,8% selon les résultats provisoires, et de 32% après invalidation des fraudes selon Democracy International.

L'IEC est constitutionnellement tenue d'obéir aux injonctions de l'ECC, mais peut néanmoins faire des recours si elle s'opposait à ses conclusions, retardant d'autant une annonce du résultat final. Depuis le début du processus, les tensions sont fortes entre l'ECC, parrainée par l'ONU, et l'IEC, considérée comme soutenant le président sortant.

La communauté internationale s'inquiète depuis des semaines que le président Karzaï puisse ne pas accepter les résultats s'il ne gagnait pas au premier tour.

«Nous attendons de l'IEC qu'elle applique rapidement (les ordres de l'ECC) et qu'elle annonce promptement soit un résultat final certifié, soit la nécessité d'un second tour, comme exigé par la loi électorale afghane», a déclaré le porte-parole de l'ONU à Kaboul, Aleem Siddique.

Le gouvernement britannique a appelé les autorités électorales à invalider rapidement les votes frauduleux pour permettre la publication des résultats définitifs. Le gouvernement américain a estimé lundi soir «extrêmement important» que le futur gouvernement afghan soit légitime.

L'ex-numéro 2 de l'ONU dénonce

L'Américain Peter Galbraith, ex-chef adjoint de la mission de l'ONU en Afghanistan démis de ses fonctions après avoir dénoncé des fraudes à la présidentielle d'août, a estimé lundi soir que l'ampleur de ces fraudes dépassait ses premières estimations.

M. Galbraith avait été démis de ses fonctions par l'ONU après avoir affirmé que jusqu'à 30% des bulletins de vote en faveur du président sortant Hamid Karzaï lors du scrutin du 20 août étaient frauduleux, ce qui avait entraîné une dispute avec le numéro 1 de l'ONU en Afghanistan, le Norvégien Kai Eide. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!