03.09.2019 à 16:43

SuisseUne commission veut davantage aider la presse

L'aide à la presse voulue par une commission ne passera pas par une ponction de la redevance radio/tv. Les médias électroniques en seront exclus.

La Confédération soutiendrait la transformation numérique des médias écrits proposés sous forme d'abonnements.

La Confédération soutiendrait la transformation numérique des médias écrits proposés sous forme d'abonnements.

Keystone

La presse écrite, en crise, a besoin d'un soutien rapide. La commission des télécommunications du Conseil national est favorable à un renforcement de l'aide indirecte. Mais elle ne veut pas ponctionner la redevance radio/tv pour financer ce soutien.

Par 14 voix contre 9, la commission a donné suite à l'initiative de Stefan Engler (PDC/GR) pour un élargissement temporaire (dix ans) de l'aide indirecte. Pour assurer leur pérennité, les médias écrits doivent à la fois réussir le virage du numérique et continuer à produire des offres sur papier, a indiqué mardi la commission.

L'extension de l'aide indirecte à la presse visée par l'initiative doit permettre de leur offrir un soutien rapide et efficace pour faire face à ces défis. La Confédération soutiendrait la transformation numérique des médias écrits proposés sous forme d'abonnements. Les contributions devraient en premier lieu aider à la livraison et à la diffusion des journaux.

Langues en jeu

Comme critère de calcul, le Conseil fédéral pourrait prévoir, outre la diffusion, la part rédactionnelle, les langues nationales ou l'interdiction de la publicité excessive en faveur de produits et de services.

Par 16 voix contre 4, la commission a en revanche rejeté l'initiative de Géraldine Savary (PS/VD) demandant de renforcer l'aide indirecte à la presse en affectant une partie des excédents issus de la redevance radio TV au soutien à la distribution de journaux et périodiques.

Au vu des mesures de soutien aux médias en ligne et journaux présentées la semaine dernière par la ministre de la communication Simonetta Sommaruga et les objectifs de l'initiative de Stefan Engler, la commission rejette cinq autres initiatives en faveur des médias. Sa majorité estime qu'il n'est pas nécessaire de discuter d'un nouvel article constitutionnel sur les médias.

Elle propose à son conseil de ne pas donner suite aux initiatives en ce sens des conseillers nationaux Mathias Aebischer (PS/BE), Bernhard Guhl (PBD/AG), Olivier Feller (PLR/VD) et Jürg Grossen (PVL/BE), ainsi que du conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI).

Médias électroniques

La commission du National rejette également, par 16 voix contre 7, une initiative parlementaire de Michael Töngi (Verts/LU) pour une aide aux médias électroniques. Le nouveau projet du Conseil fédéral répond déjà à cette question, selon elle.

La commission ne veut pas non plus d'une nouvelle source de financement pour le soutien aux médias sous la forme d'une redevance sur les plateformes numériques. Elle propose par 16 voix contre 7 de ne pas donner suite à une initiative parlementaire de Michaël Töngi en ce sens. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!