Loi Covid – Une commission veut que les tests soient entièrement pris en charge
Publié

Loi CovidUne commission veut que les tests soient entièrement pris en charge

La commission de l’économie et des redevances du National a adressé six recommandations pour modifier la loi Covid et sortir de la crise.

La question de la prise en charge des tests était à nouveau au menu des discussions. 

La question de la prise en charge des tests était à nouveau au menu des discussions.

20min/Matthias Spicher

La loi Covid et la sortie de crise du Conseil fédéral étaient au menu de la Commission de l’économie et des redevances du National (CER-N) qui a rencontré mardi le ministre de la Santé Alain Berset. A la suite de cette discussion, elle a lancé 6 recommandations qu’elle va soumettre dans un rapport à la commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS-N).

Ainsi, elle propose à une courte majorité, par 13 voix contre 11, que les tests Covid soient intégralement pris en charge par la Confédération, fait-elle savoir dans un communiqué. Elle invite en outre sa commission sœur par 13 voix contre 5 de permettre aux collaborateurs qui prennent part à des dépistages réguliers au sein de leur entreprise d’obtenir le certificat Covid.

La commission veut aussi limiter au 30 juin prochain toutes les mesures dont le Conseil fédéral propose la prolongation, à l’exception des mesures touchant les manifestations publiques qui doivent être prolongées jusqu’au 31 décembre (14 voix contre).

Coup de pouce aux forains?

Elle s’est aussi penchée sur les allocations pertes de gain et demande à une très courte majorité (10 voix contre 9 et 5 abstentions) qu’elles puissent également être octroyées aux personnes qui ont dû limiter de manière significative leur activité à cause des mesures prises par le Conseil fédéral. La commission s’inquiète également du sort des forains. Elle souhaite, par 13 voix contre 9, que ces derniers puissent être soutenus par des aides fédérales à fonds perdu.

Lors de sa séance du 27 octobre dernier, le Conseil fédéral avait adopté le message concernant la prorogation de certaines dispositions de la loi Covid. Il entendait ainsi assurer qu’il disposera encore en 2022 des instruments nécessaires pour combattre la pandémie et ses conséquences, au cas où la crise se prolongerait. Il avait demandé à cet effet 915 millions de francs de plus pour financer la prolongation de certaines mesures de la loi.

Le Conseil fédéral avait présenté son message pour permettre aux commissions de procéder à son examen afin que le Parlement puisse délibérer, adopter la loi, la déclarer urgente et la mettre en vigueur lors de la session d’hiver qui débutera le 29 novembre.

(cht/comm)

Ton opinion

90 commentaires