Actualisé 24.02.2009 à 17:36

Grand Conseil vaudois

Une commission vise aussi les bonus de la BCV

Les bonus des dirigeants de la Banque cantonale vaudoise (BCV) pourraient être revus à la baisse.

Le Grand Conseil vaudois a accepté mardi de renvoyer en commission une motion visant à limiter la part variable des salaires des dirigeants et employés de la banque.

Auteur de la motion, Jean-Michel Favez (PS) souhaite inscrire cette proposition dans la loi organisant la BCV (LBCV). Selon les spécialistes, un 20% de partie variable serait la limite supérieure à ne pas dépasser, a-t-il indiqué.

Or, le système des bonus est largement utilisé, notamment pour les dirigeants de la BCV, a souligné le député. Selon les chiffres du rapport annuel 2007, le président de la direction générale a gagné une part fixe de 600'000 francs. Elle a été rallongée par 500'000 francs de bonus en espèces et 800'000 francs de bonus en actions, soit une variation du fixe de 217%.

Une fois n'est pas coutume, le socialiste a reçu l'appui du libéral Patrick de Preux. «La proportion de la part variable de la rémunération est exagérée», a-t-il relevé. Il sera intéressant d'en débattre en commission.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!