JO 2016: Une défaite douloureuse pour Timea Bacsinszky
Actualisé

JO 2016Une défaite douloureuse pour Timea Bacsinszky

Dans un très mauvais jour, et malgré trois balles de match consécutives, la Vaudoise s'est inclinée face à la Chinoise Shuai Zhang.

1 / 144
La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

Keystone
Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Keystone
Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Keystone

C'est déjà fini pour Timea Bacsinszky en simple aux JO de Rio.

La joueuse de Belmont s'est inclinée 6-7 (4/7) 6-4 7-6 (9/7) à l'issue d'une rencontre qui, parfois, a frisé le pathétique. Loin de son meilleur niveau, Timea Bacsinszky (WTA 15) a toutefois failli s'offrir une qualification inespérée contre Shuai Zhang (WTA 51), tout aussi fragile samedi à Rio.

La Vaudoise n'a-t-elle pas mené 6-3 dans le tie-break décisif ? Mais au lieu de conclure, elle a enchaîné avec trois grosses fautes, puis commis encore quelques bévues - dont une double faute - pour offrir la victoire à son adversaire après 2h52 de jeu.

Il faut dire que quasiment rien n'a fonctionné pour la malheureuse Timea Bacsinszky. Menée dès l'entame des trois manches - 1-3, 0-3 et 0-3 -, elle a toujours couru après le score. La faute à une cascade d'erreurs directes, à un service fébrile - huit breaks concédés durant la rencontre - et à une concentration pas toujours optimale.

La no 15 mondiale a notamment perdu pied au début du troisième set quand, perturbée par le bruit des autres courts, elle est sortie de son match en multipliant les fautes grossières. Dépitée, elle a même semblé au bord des larmes...

Mais comme les nerfs de Shuai Zhang ont aussi flanché au moment de conclure, Timea Bacsinszky a pu revenir dans la partie, échouant à un point d'une victoire qui aurait été miraculeuse au vu du déroulement du match.

Pas d'explication

«La déception est évidemment immense», a commenté la Vaudoise. «Cela n'empêche pas que j'ai tout essayé pour l'emporter. Et au final, il ne m'a pas manqué grand-chose. Je dois aussi reconnaître que je ne m'attendais pas à une adversaire aussi forte», a-t-elle estimé.

«Je n'ai pas d'explication à ma contre-performance du jour. Il a fait très chaud (réd: 36 degrés), mais ce n'est pas forcément des conditions qui me déplaisent», a-t-elle continué. «Quant au fait de m'incliner avec des balles de match, c'est comme si j'avais perdu 6-2 6-2. Une défaite reste une défaite ! Ce n'est pas la première grosse déception de ma carrière, et cela ne sera pas la dernière», a-t-elle conclu.

Si cette défaite fait mal à Timea Bacsinszky, elle représente aussi un gros couac pour le tennis helvétique à Rio, lui qui avait déjà perdu sur forfait Roger Federer, Stan Wawrinka et Belinda Bencic.

Les derniers espoirs suisses reposaient sur le double avec la paire Timea Bacinszky/Martina Hingis, qui devait affronter dans la nuit de dimanche la paire australienne Daria Gavrilova/Samantha Stosur. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion